Musées
Palais
Mosquées
Eglises
Restaurants
Sports
Plages
Enfants


Centre d'Istanbul

Premier voyage à Istanbul
Low cost et vols de ligne
Hébergement
A voir / A faire

Visites guidées
Location de voitures  
Plans de ville et quartiers
Plan métro et tramway

Visites de quartier en groupe
Bosphore - Iles des Princes
Thrace - Dardanelles - Troade
Carte Turquie Ouest

Région Sud Marmara - Bursa
Musique en Turquie
Forum du site sur Facebook
Recherches

       
La Turquie : N'en rêvez plus... Allez-y !
       

Dardanelles


Cap Nara (Nara Burnu) avec la forteresse


Abydos

Abydos était certainement une implantation thrace avant que les Milésiens ne viennent s’y installer vers 700 avant J.C. La ville, comme le reste de la région, passe sous domination perse en 512, date à laquelle Xerxès fait un pont de bateaux entre Abydos et Sestos, de l’autre côté des Dardanelles, afin de faire passer sont armée en Europe. Vers 200 avant J.C., la ville résiste à l’invasion des Macédoniens de Philippe V. Elle tombe ensuite sous l’autorité de Rome, avant de décliner suite aux tremblements de terre qui l’ont ravagé.

Les Ottomans utiliseront la forteresse byzantine, qu’ils agrandissent avant d’en faire une prison.

Le site actuel, qui se trouve à 5 km au nord de Çanakkale, est en zone militaire et seule la forteresse se visite partiellement. Les ruines de la ville se situent au pied de la petite colline Maltepe (l’ancienne acropole) et sur un promontoire rocheux s’avançant dans le détroit (cap de Nara).  Il n’y a jamais eu de fouille systématique à Abydos.

Les alentours de la ville sont entourés de légendes, notamment celle de Héro et de Léandre et celles des mines d’or de Kremasti (Kemer).

Forteresse Atikhisar ou des Gavours (Gavurhisar)

Cette forteresse se trouve à 10 km
de Çanakkale à l’intérieur des terres en direction de Çan. Il est planté au milieu de la campagne qui rappelle les écrits de la mythologie, sur un piton rocheux qui domine un lac artificiel.
Vu d’en bas de la colline les ruines sont impressionnantes. Les remparts et les tours sont encore debout et à l’intérieur plusieurs citernes et des bâtiments ruinés donnent une idée de la grandeur du lieu au temps de sa splendeur.
Malheureusement, on ne sait pas de quel temps il s’agit. Bien que de toute évidence il soit le plus ancien château de la région, on ne connaît strictement rien de son passé. Il semblerait qu’il n’y ait jamais eu de constructions civiles aux alentours et que cette haute forteresse servait à contrôler une des entrées de la Troade.

Les Ottomans n’ont jamais récupéré la position tandis que les paysans des alentours en faisaient mentions (et c’est parfois encore le cas), sous le nom péjoratif du « château des infidèles » (Gavurhisar ou Gavur kalesi).
De nos jours l’accès à la forteresse est un peu difficile, mais libre. Personne n’a pensé classer le site qui reste ouvert à tout vent et aux chasseurs de trésors.


Forteresse Atikhisar


Forteresse Atikhisar


Campagne aux alentours de la forteresse Atikhisar

 

gallipolimap.jpg (13439 octets)
Carte réactive

Hébergement près de ce site / dans cette province
Week-ends autour d'Istanbul / Région Marmara / Egée du Nord / Hébergement ailleurs en Turquie

Ne copiez pas ce texte
  Goûtez les variétés anciennes de tomates turques
pendant votre séjour ou mieux, plantez et récolez
ces merveilleuses tomates chez vous
 

         

Infos générales Istanbul / Infos générales Turquie occidentale  / Visiter Istanbul


Aidez-nous à améliorer cette page

 

istanbul Guide.net

1999-2013 © Copyright Istanbulguide.Net - R. Tomaselli
Aucune contrefaçon ne sera tolérée y compris pour
les pages qui ne sont plus affichées sur notre site
Sauf mention contraire, photos : Roxane Photo http://www.istanbul-photos.com/
D'autres photos sont disponibles également pour le journalisme sous :
http://www.istanbul-photos.com/photos.php
 -
http://www.turquie-photos.com/ et http://www.turquie-photos.com/photos.php

Adresse postale : Bahtiyar Sokak 2/6, Nişantaşı