Musées
Palais
Mosquées
Eglises
Restaurants
Sports
Plages
Enfants


Centre d'Istanbul

Premier voyage à Istanbul
Low cost et vols de ligne
Hébergement
A voir / A faire

Visites guidées
Location de voitures  
Plans de ville et quartiers
Plan métro et tramway

Visites de quartier en groupe
Bosphore - Iles des Princes
Thrace - Dardanelles - Troade
Carte Turquie Ouest

Région Sud Marmara - Bursa
Musique en Turquie

Recherches

       
La Turquie : N'en rêvez plus... Allez-y !
       


Ville d'Antioche

Ville d'Antioche-sur-Oronte
(Antakya / Hatay)

antiocheancien.jpg (10659 octets)

Autres noms connus : Antioche, Antioche-de-Syrie, Antiochia, Antigonia, Juliana, Justiniana.

Les origines d’Antioche sont macédoniennes. En 307 av. J.C., Antigone, un général et successeur d’Alexandre-le-Grand, bâtit au bord du fleuve Oronte (Asi), une ville à laquelle il donna son nom : Antigonia. Mais peu de temps après, Séleucos Ier Nikator, autre général d’Alexandre-le-Grand, prit la région, rasa Antigonia, et fonda en 300, la ville d’Antioche-sur-Oronte, du nom de son père (Antiochos).

Séleucie, construite la  même année, était destinée à devenir la capitale des territoires sous le contrôle de Séleucos, tandis qu’Antioche fut peuplé par les anciens habitants de la ville d’Antigonia. Les successeurs de Séleucos Ier transférèrent rapidement leur capitale à Antioche, plus centralisée et surtout moins vulnérable que Séleucie qui pouvait être attaquée par la mer.

A sa fondation, Antioche se situait sur une île de l’Oronte, mais sous Séleucos II déjà, la ville s’agrandit sur la rive gauche. Quatre quartiers, séparés par des murailles, mais qui avaient une enceinte commune, définissaient les différentes ethnies de la ville : Syriens, Gréco-macédoniens, Hébreux et Perses.

Dès le début de son existence, la ville se couvrit de temples, d’édifices publics et de monuments et elle connut une prospérité rapide. Au IIe siècle de notre ère, la ville comptait 500 000 habitants.

Les querelles de succession des Séleucides étaient nuisibles au commerce et les habitants d’Antioche firent appel au roi d’Arménie, Tigrane-le-Grand, qui vint occuper la ville pendant 14 ans. En 64 av. J.C., les Romains s’emparent d’Antioche, mais laissent une certaine autonomie à la ville. Pendant la période romaine, Antioche continua à être une ville importante où les arts et la philosophie se développaient, malgré plusieurs tremblements de terre qui la détruisirent partiellement à plusieurs reprises.

La ville eut également une place importante dans l’évolution du christianisme, grâce notamment à la nombreuse communauté juive qui s’y trouvait. Saint Barnabé, saint Paul et saint Pierre y demeurèrent et y formèrent la première communauté chrétienne, malgré les persécutions.

Quand le christianisme devint religion d’Etat sous Constantin-le-Grand, Antioche devint l’un des évêchés principaux de l’empire et, dès 451, l’un des cinq patriarcats de la Pentarchie, aux côtés de Rome, Constantinople, Alexandrie et Jérusalem.


Ville d'Antioche

Détruite par des tremblements de terre successifs au début du VIe siècle, la ville fut à chaque fois reconstruite, mais en 540 Chosroes Ier, roi de Perse, s’en empare et déporte une grande partie de sa population en Mésopotamie. La ville est reprise par Justinien qui la rebâtit et lui donne le nom de Theoupolis. Les Byzantins ayant été battu par les Arabes à Yarmuk en 638, elle passa en mains musulmanes jusqu’à la reconquête byzantine, en 969. En 1079, la ville passe sous contrôle arménien jusqu’en 1084, puis devient possession des Seldjoukides.

Les Seldjoukides ne purent s’y maintenir longtemps. En 1097, des troupes armées venues des régions de l’Empire romain qui avaient été envahies par les Barbares du nord de l’Europe, fraîchement convertis au christianisme, assiégeaient la ville d’Antioche. Musulmans, chrétiens et juifs la défendirent courageusement, mais après huit mois de siège, la ville tomba aux mains des Croisés. Antioche devint la capitale d’une principauté franque qui durera 170 ans.
Malgré la domination franque, la ville continua à prospérer en augmentant son commerce avec l’Europe occidentale.

En 1268, Antioche fut arrachée aux Francs et devint une possession des Mamelouks d’Egypte, qui la détruisirent. Elle ne devait plus jamais retrouver son importance et c’est une simple petite ville de province que les Ottomans prirent en 1516, aux Mamelouks.


Au bazar d'Antioche - Photo : http://galeri.uludagsozluk.com

La France hérita des territoires syriens lors du dépeçage de l’Empire ottoman organisé et planifié en 1914, et qui plus est, avant que l’empire n’entre en guerre. Les Français s’empressèrent de morceler la Syrie, sur des bases religieuses, en plusieurs sandjaks. Celui d’Alexandrette était néanmoins contesté par les Ottomans, puis par les forces républicaines de Mustafa Kemal. De 1920 à 1938, le sandjak d’Alexandrette garda une autonomie par rapport au reste de la Syrie et devint indépendant pendant les 9 mois précédant l’autodétermination et le rattachement définitif à la République de Turquie. Le sandjak d’Alexandrette est la seule région d’Europe et du Proche Orient, où la population locale a été consultée quant à son appartenance territoriale, entre les deux guerres.


Antioche, vue générale


Vue partielle de la vieille ville d'Antioche


Le fameux dessert d'Antioche : le künefe


Neige à Antioche, un fait rarissime


La cuisine d’Antioche est connue bien au-delà des frontières du pays.
Elle est riche et variée, un élément sacré dans la vie des Antiochiens  
 

Vieille ville
Le musée du Hatay
L’aqueduc de Trajan
Remparts et citadelle d’Antioche
Mosquée Habib Naccar
Grotte de Saint-Pierre
Eglise orthodoxe Saints-Pierre-et-Paul
Eglise catholique Saints-Pierre-et-Paul
Temple protestant
Synagogue d’Antioche
Le Charon

Imagination

Province d'Antioche - Hatay


Province d'Antioche - Hatay (index

Hébergement Alexandrette / Antioche (Hatay)
 Week-ends autour d'Istanbul / Région Marmara  / Hébergement ailleurs en Turquie

 

antiochelogo.jpg (11325 octets)

etatscroises.jpg (9530 octets)
Les Etats croisés

Ne copiez pas ce texte
  Goûtez les variétés anciennes de tomates turques
pendant votre séjour ou mieux, plantez et récolez
ces merveilleuses tomates chez vous
 

 

Infos générales Istanbul / Infos générales Turquie occidentale  / Visiter Istanbul

Aidez-nous à améliorer cette page

 

istanbul Guide.net

1999-2013 © Copyright Istanbulguide.Net - R. Tomaselli
Aucune contrefaçon ne sera tolérée y compris pour
les pages qui ne sont plus affichées sur notre site
Sauf mention contraire, photos : Roxane Photo http://www.istanbul-photos.com/
D'autres photos sont disponibles également pour le journalisme sous :
http://www.istanbul-photos.com/photos.php
 -
http://www.turquie-photos.com/ et http://www.turquie-photos.com/photos.php

Adresse postale : Bahtiyar Sokak 2/6, Nişantaşı