Musées
Palais
Mosquées
Eglises
Restaurants
Sports
Plages
Enfants


Centre d'Istanbul

Premier voyage à Istanbul
Low cost et vols de ligne
Hébergement
A voir / A faire

Visites guidées
Location de voitures  
Plans de ville et quartiers
Plan métro et tramway

Visites de quartier en groupe
Bosphore - Iles des Princes
Thrace - Dardanelles - Troade
Carte Turquie Ouest

Région Sud Marmara - Bursa
Musique en Turquie

Recherches

       
La Turquie : N'en rêvez plus... Allez-y !
       


Ayvalýk - le port

Eolie

 

 

 

 

Ayvalýk et l'île de Cunda
Eolie - Golfe d'Edremit - Hecatonnèses

Ayvalýk (ΑΪΒΑΛΙ)

De la ville antique de Cisthena (Cisthène), il ne reste absolument rien. La ville s’appelait Aïvali (ou Aïvaly) sous l’Empire ottoman et était une province autonome jusqu’en 1821. On y trouvait des consulats étrangers (français, anglais, italien, norvégien) et les Ottomans de religion musulmane, n’avait pas le droit d’y résider.

Après le soulèvement de la population contre le gouvernement, la province perdit son statut, mais resta quand même largement peuplée d’orthodoxes, jusqu’aux échanges de population en 1923. A cette date, les réfugiés musulmans de Crète, de Lesbos et de Kavala, prirent la place des anciens habitants. Souvent de langue grecque eux aussi, les nouveaux arrivants ne changèrent rien au caractère tout égéen de la ville.
Nonchalance et architecture douce, sont encore les principaux attributs d’Ayvalýk, de nos jours.

La ville d’Ayvalýk est la mieux préservée de la côte éolienne et mériterait d’être classée sur la liste du patrimoine mondiale de l’UNESCO. Grâce au règlement communal sur la construction, il n’y a pas de grand bâtiment et il n’est pas possible de démolir les vieilles bâtisses.

Ayvalýk n’a pas de plage en ville, mais à 7 km, la plage de Sarýmsaklý est facilement joignable. De même, celle du bout du pont reliant Ayvalýk à l'île d'Alibey.

Les collines des alentours sont idéales pour les balades, notamment celle de Þaytansofrasý (table du diable), d’où l’on a une vue impressionnante sur l’archipel des Hecatonnèses et l’île de Lesbos.

Une des sept églises de la ville fonctionne, tandis qu’une autre a été transformée en mosquée. Les cinq autres sont désaffectées.
Le marché hebdomadaire est particulièrement pittoresque et une foule de gens du pays et des Grecs de Mytilène, le fréquentent. 


Ayvalýk - vue générale


Cunda / Alibey Adasý (ΜΟΣΧΟΝΗΣΙΑ)


Ile de Cunda - le village

Le village de Cunda, anciennement Moshonisi ou Mosconissi, a une histoire qui ressemble fort à celle d’Ayvalýk. Seule agglomération de l’île, son destin n’aurait pas été le même si un pont ne l’avait reliée au continent. En effet, selon le traité de Lausanne de 1923, toutes les îles peuplées, revenaient à la Grèce, tandis que les îles et îlots sans habitant, étaient attribués à la Turquie. Avec son pont, Cunda devenait une presqu’île, et sa population orthodoxe fut obligée de s’en aller, comme les autres orthodoxes du continent.

Cunda n’a pas été repeuplée aussi vite qu’Ayvalýk et c’est seulement dans les années 30 que les premières familles, originaires de la mer Noire et de l’Epire, vinrent s’y installer.
Le village est resté comme figé depuis des années. Ses vieilles maisons, séparées par d’étroites ruelles, sont serrées autour de son église et de son petit port. Un endroit fort agréable à visiter.
Tout autour de Cunda, une multitude d’îlots parsèment la mer. Autrefois ont les appelaient les « Hecatonnèses » (Hecatonnisi), voulant dire les cent îles. En fait, il n’y en a que 23, toutes sont inhabitées aujourd’hui, mais dans le passé, certaines possédaient des monastères, dont plusieurs sont encore plus ou moins debout.


Monastère Saint-Dimitri (Ayýþýðý Manastýrý / Aghios Dhimitri tà Sélina) en 2009


Le monastère après sa restauration (2012) par Mme Suzan Sabancý - propriété privée


ΑΪΒΑΛΙ-ΜΟΣΧΟΝΗΣΙΑ: ΑΓ.ΔΗΜΗΤΡΙΟΣ ΣΤΑ ΣΕΛΙΝΑ

ayvalik5.jpg (17610 octets)
Ayvalýk
cunda.jpg (13630 octets)
Cunda
ayvalik4.jpg (16054 octets)
ayvalik2.jpg (10611 octets) ayvalikannette.jpg (12523 octets) ayvalik1.jpg (13847 octets)

Hébergement près de ce site
Week-ends autour d'Istanbul / Région Marmara  / Hébergement ailleurs en Turquie

 
golfeedremit04.jpg (6792 octets) gallipolimap.jpg (13439 octets)

Ne copiez pas ce texte
  Goûtez les variétés anciennes de tomates turques
pendant votre séjour ou mieux, plantez et récolez
ces merveilleuses tomates chez vous
 

         

Infos générales Istanbul / Infos générales Turquie occidentale  / Visiter Istanbul

Aidez-nous à améliorer cette page

 

istanbul Guide.net

1999-2013 © Copyright Istanbulguide.Net - R. Tomaselli
Aucune contrefaçon ne sera tolérée y compris pour
les pages qui ne sont plus affichées sur notre site
Sauf mention contraire, photos : Roxane Photo http://www.istanbul-photos.com/
D'autres photos sont disponibles également pour le journalisme sous :
http://www.istanbul-photos.com/photos.php
 -
http://www.turquie-photos.com/ et http://www.turquie-photos.com/photos.php

Adresse postale : Bahtiyar Sokak 2/6, Nişantaşı