Musées
Palais
Mosquées
Eglises
Restaurants
Sports
Plages
Enfants


Centre d'Istanbul

Premier voyage à Istanbul
Low cost et vols de ligne
Hébergement
A voir / A faire

Visites guidées
Location de voitures  
Plans de ville et quartiers
Plan métro et tramway

Visites de quartier en groupe
Bosphore - Iles des Princes
Thrace - Dardanelles - Troade
Carte Turquie Ouest

Région Sud Marmara - Bursa
Musique en Turquie

Recherches

       
La Turquie : N'en rêvez plus... Allez-y !
       

Carie

 

 

 

Pamukkale - Hiérapolis
Vallée du Méandre

De très loin déjà, en remontant la vallée du Méandre, on voit au flanc de la montagne, comme une saignée blanche. Sitôt passé le village d’Ecirli, la route, escaladant le plateau qui domine le cours du Lycos, offre une vue étonnante sur un cirque de falaises blanches, avec des étages de bassins aux bords ourlés, que lient des cascades pétrifiées en stalactites.
C’est là en effet qu’aboutissent les ruisselets d’une eau surgie sur le plateau, surchargée de sels, mais animée aussi par le jaillissement de bulles de gaz carbonique, et dont la température est d’environ 35° . On a calculé que le dépôt de calcaire devait atteindre 7200 m cubes par an, ce qui fait continuellement avancer la falaise.

Ces propriétés ont été très tôt utilisées à des fins médicales et religieuse et expliquent le développement, à l’époque romaine, d’une véritable industrie textile : on y épurait la laine des moutons qui faisait, dans l’Antiquité comme de nos jours, la richesse des plateaux.

Pourtant, les plus anciens témoignages concernant la ville, ne remontent guère avant la période hellénistique, plus précisément l’installation d’une colonie militaire par Eumène II de Pergame, devenu maître du pays, après la défaite séleucide à Magnésie du Sipyle.
Avec les Romains, à partir de 133 de notre ère, c’est le début d’une période de prospérité, assombrie par des catastrophes comme le tremblement de terre de 17 après J.C., mais qui trouvera son apogée aux IIe et IIIe siècles, particulièrement sous les règnes de Septime Sévère et de Caracalla.

La population de la ville était composée surtout de Gréco-romains et de Juifs, ce qui explique en partie, l’implantation rapide du christianisme. L’apôtre Philippe y séjourne et est martyrisé en 80. Pendant l’époque byzantine, un évêque y réside et la ville garde par la suite assez d’importance pour qu’on édifie, vers le XIIe siècle, un château fort qui domine la vallée et les plantations de coton, et qui justifie le nouveau nom de l’agglomération, Pamukkale, la « forteresse de coton ».

Le site de Pamakkale – Hiérapolis, est classé patrimoine mondial par l’UNESCO. Certains hôtels construits au sommet de la colline ont été détruits afin de mieux préserver l’endroit. L’accès aux vasques de calcaire, a aussi été réduit.

Les ruines de Hiérapolis sont constituées notamment des bains, où est installé le musée, suivis d’un Nymphée à colonnade. Le martyrium de saint Philippe, qui a été dégagé dans les années 60 par une équipe d’archéologues italiens, est l’un des principaux monuments du site. Le théâtre, est bien conservé lui aussi, ainsi que la nécropole qui compte 1200 tombeaux. D’autres restes intéressants sont à voir, comme le temple d’Apollon et la rue à colonnades.

pamukkale1.jpg (12713 octets) pamukkale.jpg (8319 octets)
hierapolismartyrium.jpg (11895 octets)
hierapolismusee.jpg (16459 octets)
 
hierapolis.jpg (9751 octets)

hierapolis2.jpg (13499 octets)

Hébergement près de ce site
Week-ends autour d'Istanbul / Région Marmara  / Hébergement ailleurs en Turquie

meandrelogo.jpg (8428 octets)

carielogo.jpg (9143 octets)

Ne copiez pas ce texte
  Goûtez les variétés anciennes de tomates turques
pendant votre séjour ou mieux, plantez et récolez
ces merveilleuses tomates chez vous
 

         

Infos générales Istanbul / Infos générales Turquie occidentale  / Visiter Istanbul

Aidez-nous à améliorer cette page
 

 

istanbul Guide.net

1999-2013 © Copyright Istanbulguide.Net - R. Tomaselli
Aucune contrefaçon ne sera tolérée y compris pour
les pages qui ne sont plus affichées sur notre site
Sauf mention contraire, photos : Roxane Photo http://www.istanbul-photos.com/
D'autres photos sont disponibles également pour le journalisme sous :
http://www.istanbul-photos.com/photos.php
 -
http://www.turquie-photos.com/ et http://www.turquie-photos.com/photos.php

Adresse postale : Bahtiyar Sokak 2/6, Nişantaşı

 
Croisière privée sur le Bosphore Croisière avec dîner sur le bateau Croisière privée sur le Bosphore