Musées
Palais
Mosquées
Eglises
Restaurants
Sports
Plages
Enfants


Centre d'Istanbul

Premier voyage à Istanbul
Low cost et vols de ligne
Hébergement
A voir / A faire

Visites guidées
Location de voitures  
Plans de ville et quartiers
Plan métro et tramway

Visites de quartier en groupe
Bosphore - Iles des Princes
Thrace - Dardanelles - Troade
Carte Turquie Ouest

Région Sud Marmara - Bursa
Musique en Turquie
Forum du site sur Facebook
Recherches

       
La Turquie : N'en rêvez plus... Allez-y !
       

Thrace

 

 

 

Drusipara
Misinli (Büyükkarıştıran)

Autres noms : Druzipara, Drysipora, Drizipara, Mesene, Mecène, Messene, Misini, Misinli, Karistiran, Büyük Karistiran

L’histoire de la ville antique de Drusipara n’est pas connue. Elle doit certainement sa fondation aux Astes, un peuple thrace.

Sous l’empereur Maximilien (206 – 305), un soldat romain chrétien du nom d’Alexandre, qui avait refusé de faire une offrande à Jupiter, y subit le martyr. Il est commémoré selon les différents rites, le 27 mars ou le 26 février, sous le nom de saint Alexandre de Drizipara. Une église était dédiée à ce saint dans la ville, mais sous l’empereur Mauritius, Druzipara fut saccagée par les Avars, l’église brûlée et les reliques du martyr, détruites.

Au XIe siècle, la ville de Druzipara s’était considérablement réduite et le nom qu’elle portait était Mesene.

En 1353, le sultan Murat Ier, incorpora la ville à l’Empire ottoman. Puis le sultan Beyazit II, fit reconstruire une nouvelle ville à quelques kilomètres à l’ouest de l’ancienne, en lui donnant le nom de Büyük Karistiran. Tandis que la nouvelle prospérait rapidement, l’ancienne ville continuait à mourir.

La population de l’ancienne ville était romaine d’origine, de langue grecque et orthodoxe, comme le montre un récit d’un voyageur français qui y passa en 1432. Bertrandon de la Broquière, décrit la ville ainsi : "Misini est une petite place fermée et n'y demeurent que Grecz" (les Romains d’Orient n’ont jamais été considérés comme tels par les Occidentaux qui les nommaient "Grecs", en référence à leur langue antique).

En 1453, la femme du fameux Grand Duc Loucas Notaras, trouva la mort à Mesene.
Aujourd’hui le site de Mesene – Drusipara, est occupé par un tout petit village
(Misinli). Peu de fouilles archéologiques ont été effectuées, mais de nombreuses traces de la ville antique et de la ville romaine, sont visibles.
 


 

thrace02.jpg (8786 octets)

Hébergement près de ce site
Week-ends autour d'Istanbul / Région Marmara  / Hébergement ailleurs en Turquie

Ne copiez pas ce texte

 

Infos générales Istanbul / Infos générales Turquie occidentale  / Visiter Istanbul

 
   

IstanbulGuideNet sur
roxanephoto.jpg (1795 octets)    

 

istanbul Guide.net

1999-2013 © Copyright Istanbulguide.Net - R. Tomaselli
Aucune contrefaçon ne sera tolérée y compris pour
les pages qui ne sont plus affichées sur notre site
Sauf mention contraire, photos : Roxane Photo http://www.istanbul-photos.com/
D'autres photos sont disponibles également pour le journalisme sous :
http://www.istanbul-photos.com/photos.php
 -
http://www.turquie-photos.com/ et http://www.turquie-photos.com/photos.php

Adresse postale : Bahtiyar Sokak 2/6, Nişantaşı

Quel que soit votre pays, vous avez le choix entre des tomates hybrides F1 ou des variétés naturelles au goût d'antan
En quelques clicks, découvrez des variétés autochtones
étonnantes

Paudex

Ananas Noir

Ananas d'Italie

Village

Géante Belge

Ananas Vert

Des variétés du monde entier :

Les Amis de la Tomate sur
En plantant ces variétés anciennes dans son potager, sur sa terrasse ou son balcon, on contribue a sauver la biodiversité tout en s'opposant a la manipulation génétique a but commercial