Musées
Palais
Mosquées
Eglises
Restaurants
Sports
Plages
Enfants


Centre d'Istanbul

Premier voyage à Istanbul
Low cost et vols de ligne
Hébergement
A voir / A faire

Visites guidées
Location de voitures  
Plans de ville et quartiers
Plan métro et tramway

Visites de quartier en groupe
Bosphore - Iles des Princes
Thrace - Dardanelles - Troade
Carte Turquie Ouest

Région Sud Marmara - Bursa
Musique en Turquie
Forum du site sur Facebook
Recherches

       
La Turquie : N'en rêvez plus... Allez-y !
       

Thrace


Rue de la Gare

Kırklareli

Autres noms connus : Kırkkilise, Kirkilissé, Kirkkilise, Lozengrad (Лозенград), Σαράντα Εκκλησιές, Saranta Ekklesiai.

Kırklareli est une ville de Thrace, chef-lieu de province, entre Istanbul et Edirne, sur la route de Bulgarie. En 2008 elle comptait 60 000 habitants.

Son histoire est commune aux autres agglomérations de Thrace. On a retrouvé des traces d’habitations datant de 6 000 ans, tandis que de nombreux tumuli autour de la ville, montrent une occupation thrace. Par la suite, de nombreux peuples se sont installés provisoirement ou durablement, parfois seulement de passage, ils profitèrent de ravager la région.  Ses fondations ne sont pas antiques, mais sous l’Empire byzantin un bourg, dont on ne connaît pas l’histoire, existait déjà.

Thraces, Scythes, Perses, Macédoniens, Goths, Avars et Gaulois ont tous laissé des traces, mais ce sont les Romains (Byzantins) qui marqueront la plus longue présence (entre 46 avant J.C. et 1361), même si
à certaines périodes, les Bulgares, les Hongrois, les Serbes, les Petchenègues, les Catalans, les Tatars et les Croisés latins s’emparent provisoirement de la région.
Les Ottomans conquièrent la Thrace en 1361, ce qui donnera une certaine stabilité pour quelques siècles et la ville pourra prendre un certain essor. Le nom grec de Saranta Ekklesia (Quarante Eglises) est traduit en turc et en phonétique française (Kirk – Kilissé). Les Bulgares continueront de l’appeler  Lozengrad
(Лозенград).
A la fin du XIXe siècle et au début du XXe, la région et Kırklareli, seront encore occupées par les armées russe, bulgare et grecque. La libération de la ville a eu lieu en 1922.


Anciennes photos de Kırklareli :


Vue générale

Vue générale

Le centre

Quartier juif

Sous l'occupation bulgare

Sous l'occupation grecque

Armée turque

Pâques 1913

Comme dans beaucoup d’autres villes de province, la population de Kirk kilissé était très mélangée religieusement et ethniquement. Turcs, Bulgares, Grecs, Juifs, Arméniens vivaient en assez bonne entente jusqu’aux guerres des Balkans. En 1912, les Bulgares occupèrent la ville, puis les Grecs entre 1920 et 1922. Après les échanges de populations, la ville accueillit un grand nombre de réfugiés musulmans de Grèce, de Roumanie et de Bulgarie, tandis que les chrétiens avaient été contraints d’émigrés, selon le Traité de Lausanne de 1923. De nos jours, le côté cosmopolite de Kırklareli n’est plus qu’un lointain souvenir, même si il existe une minuscule communauté juive et une autre bulgare.
Le nom de la ville a été changé en 1924 et orthographié officiellement en 1928.

 
Çüşka Böreği est un feuilleté au fromage et aux poivrons, spécialité de Kırklareli


Mosquée Hısır Bey


Ancienne préfecture (musée)


Musée Archéologique et Ethnographique


Rue de la Gare en hiver

La ville n’a pas conservé de monuments très anciens, à l’exception notable de la mosquée Hızır Bey, qui fut construite en 1388 et qui demeure la plus ancienne mosquée de la province. Si les monuments ne sont pas nombreux, les traces d’habitation humaine remontent entre 5900 et 5000 av. J.C., selon les découvertes récentes à Aşağı Pınar.


L'ancienne cure orthodoxe a été restaurée et transformée
en salle de concert


Synagogue de Kırklareli

Le musée de la ville expose d’autres découvertes du néolithique, faites dans la région. Autour de Kırklareli, on a dénombré 92 tumuli datant entre le XIVe et le IIIe siècle avant J.C.

La province est connue aussi pour ses nombreuses grottes, dont celle de Dupnisa à Sarpdere (58 km), qui mesure 2720 mètres et a été formée il y a 180 millions d’années.
Elle est ouverte au public.


L'immense chantier des fouilles archéologiques d'Aşağı Pınar


Reconstitution d'une habitation primitive - Aşağı Pınar


Grottes de Dupnisa

Grottes de Dupnisa

A quelques kilomètres de Kırklareli en direction d’Edirne, se trouve le petit village de Koyundere. Autrefois village grec, on peut encore y voir une église assez bien conservée. Jusqu’aux guerres Balkaniques, une petite communauté bulgare y vivait également. Entre 1923 et 1936, puis dans les années 1950, ce sont des musulmans chassés de Bulgarie et de Roumanie qui ont pris la place des anciens habitants.


Ancienne église de Koyundere


Carte des préfectures de la province de Kırklareli


Province de Kırklareli

thrace02.jpg (8786 octets) kirklareli.jpg (10981 octets)
Grottes de Dupnisa

La synagogue de Kırklareli photo : www.sabah.com.tr

Hébergement près de ce site
Week-ends autour d'Istanbul / Région Marmara  / Hébergement ailleurs en Turquie

 

Ne copiez pas ce texte

 

Infos générales Istanbul / Infos générales Turquie occidentale  / Visiter Istanbul
 
   

IstanbulGuideNet sur
roxanephoto.jpg (1795 octets)    

 

istanbul Guide.net

1999-2013 © Copyright Istanbulguide.Net - R. Tomaselli
Aucune contrefaçon ne sera tolérée y compris pour
les pages qui ne sont plus affichées sur notre site
Sauf mention contraire, photos : Roxane Photo http://www.istanbul-photos.com/
D'autres photos sont disponibles également pour le journalisme sous :
http://www.istanbul-photos.com/photos.php
 -
http://www.turquie-photos.com/ et http://www.turquie-photos.com/photos.php

Adresse postale : Bahtiyar Sokak 2/6, Nişantaşı

Quel que soit votre pays, vous avez le choix entre des tomates hybrides F1 ou des variétés naturelles au goût d'antan
En quelques clicks, découvrez des variétés autochtones
étonnantes

Paudex

Ananas Noir

Ananas d'Italie

Village

Géante Belge

Ananas Vert

Des variétés du monde entier :

Les Amis de la Tomate sur
En plantant ces variétés anciennes dans son potager, sur sa terrasse ou son balcon, on contribue a sauver la biodiversité tout en s'opposant a la manipulation génétique a but commercial