Musées
Palais
Mosquées
Eglises
Restaurants
Sports
Plages
Enfants


Centre d'Istanbul

Premier voyage à Istanbul
Low cost et vols de ligne
Hébergement
A voir / A faire

Visites guidées
Location de voitures  
Plans de ville et quartiers
Plan métro et tramway

Visites de quartier en groupe
Bosphore - Iles des Princes
Thrace - Dardanelles - Troade
Carte Turquie Ouest

Région Sud Marmara - Bursa
Musique en Turquie
Forum du site sur Facebook
Recherches

       
La Turquie : N'en rêvez plus... Allez-y !
       

candarli.jpg (13301 octets)
Le château génois

Eolie



 

 

 


Çandarlı
et l'antique Pitané

Autres noms : Pitane, Πιτάνη, Erythraion Elaiousa, Pitana, Sandarli, Tsandarli, Tσανδάρλι


Vue de la presqu'île de Çandarlı

Le site est situé dans la province d’Izmir, au nord-ouest de la péninsule de Phocée. La ville ancienne s’est développée grâce à son commerce et avait l’avantage de posséder deux ports.
La forteresse, principal monument, a des fondations byzantines, mais a été reconstruite par les Génois et remaniée par les Ottomans.



Trouvailles sur le
site de Pitane


Le château génois

Les restes de l’antique Pitané se trouvent au sommet la presqu’île de Çandarlı à l’endroit où il n’y a pas de construction moderne, mais simplement des champs cultivés.
On ne trouve pas non plus de bâtiment antique significatif, les matériaux ayant été réemployés pour la construction du château ou des maisons du vieux village. Par contre Pitan
é est la ville éolienne qui a livré le plus de restes archéologiques avec Myrina. Les fouilles ont commencé au XIXe siècle et ont rapporté de nombreux objets du VIIe siècle av. J.C., notamment des poteries, qui sont exposées aux musées archéologiques d’Izmir, d’Istanbul et de Bergama.

Pitané apparaît régulièrement dans l’histoire, notamment au Ve siècle avant J.C. alors que la ville est membre de la Ligue de Délos.
En 335 avant J. C. le général macédonien Parménion y essuie un échec devant les Perses. C’est en 86 que la ville est incorporée à l’Empire romain.
La ville ne cesse de décliner pendant les périodes byzantine, seldjoukide et ottomane. En 1357, les Génois s’en emparent et construisent le château afin de défendre leurs positions dans la région. Au milieu du XIXe siècle, il ne s’agit plus que d’un village de pêcheurs grecs du nom de Tsandarli.

 


Rue du vieux village

En 1923 la population orthodoxe prend le chemin de l’exil selon les accords du Traité de Lausanne, tandis que des musulmans de Crète sont installés à Çandarlı qui reste un village de pêcheurs jusque dans les années 1960-1970. Le village se développe petit et à petit surtout à partir des années 1980, pour se transformer en station balnéaire surtout fréquentée par des nationaux.

 

 

 


La presqu'île de Çandarlı


Vue de la presqu'île

Un groupe de quatre îles se trouve un peu à l’ouest de Çandarlı, en direction de Dikili. La plus grande est l’île Saint-Georges (Corci adası) aussi appelée Mardaliç. Dans les temps anciens elle fut habitée et les Génois y avaient construit une tour de guet qui est encore debout (Kız kulesi). On peut la visiter et du haut de ses 15 mètres, la vue est magnifique.

Il semblerait que les habitants aient abandonné l’île à cause des attaques des pirates. Les restes d’une chapelle et d’habitations sont encore visibles. Deux mouillages se trouvent au Sud-ouest.
Les trois autres îles sont inhabitées : l’île Noire (Kara ada), l’île du Pigeon (Güvercin adası) et l’île des Deux-Frères (İkikardeşler adası).

 

 

 

 

 


Vue de l'île Saint-Georges (Corci adası) depuis le village de Denizköy

La tour génoise sur Saint-Georges


http://arkeodenemeler.blogspot.com


http://arkeodenemeler.blogspot.com


Principaux sites antiques de Mysie et de Lydie

izmirlogo.jpg (9308 octets)
Carte réactive

Hébergement près de ce site
Week-ends autour d'Istanbul / Région Marmara  / Hébergement ailleurs en Turquie

Ne copiez pas ce texte

 

Infos générales Istanbul / Infos générales Turquie occidentale  / Visiter Istanbul
 
   

IstanbulGuideNet sur
roxanephoto.jpg (1795 octets)    

 

istanbul Guide.net

1999-2013 © Copyright Istanbulguide.Net - R. Tomaselli
Aucune contrefaçon ne sera tolérée y compris pour
les pages qui ne sont plus affichées sur notre site
Sauf mention contraire, photos : Roxane Photo http://www.istanbul-photos.com/
D'autres photos sont disponibles également pour le journalisme sous :
http://www.istanbul-photos.com/photos.php
 -
http://www.turquie-photos.com/ et http://www.turquie-photos.com/photos.php

Adresse postale : Bahtiyar Sokak 2/6, Nişantaşı

Quel que soit votre pays, vous avez le choix entre des tomates hybrides F1 ou des variétés naturelles au goût d'antan
En quelques clicks, découvrez des variétés autochtones
étonnantes

Paudex

Ananas Noir

Ananas d'Italie

Village

Géante Belge

Ananas Vert

Des variétés du monde entier :

Les Amis de la Tomate sur
En plantant ces variétés anciennes dans son potager, sur sa terrasse ou son balcon, on contribue a sauver la biodiversité tout en s'opposant a la manipulation génétique a but commercial