Musées
Palais
Mosquées
Eglises
Restaurants
Sports
Plages
Enfants


Centre d'Istanbul

Premier voyage à Istanbul
Low cost et vols de ligne
Hébergement
A voir / A faire

Visites guidées
Location de voitures  
Plans de ville et quartiers
Plan métro et tramway

Visites de quartier en groupe
Bosphore - Iles des Princes
Thrace - Dardanelles - Troade
Carte Turquie Ouest

Région Sud Marmara - Bursa
Musique en Turquie
Forum du site sur Facebook
Recherches

       
La Turquie : N'en rêvez plus... Allez-y !
       

sestos.jpg (13969 octets)
Héro et Léandre

Thrace - Dardanelles

 

 

 

 

 

Châteaux du sud de la péninsule de Gallipoli
& ville antique de Sestos

 

Sestos
Autres noms connus : Sestus, Yalova, Akbaş Limanı, Σηστός, Zemenic.


Fortifications de Sestos et d'Abytos au temps des Perses

On pense que la ville était une colonie éolienne, mais passe sous domination perse au VIe siècle avant J.C.
En 481, Xerxès fait passer son armée en Europe en érigeant un pont de bateaux entre Abydos et Sestos. En 334 avant J.C., Alexandre-le-Grand choisira le même endroit pour faire passer son armée en Asie Mineure. Tombée sous la domination de Pergame, les Macédoniens reprennent la ville en 201. Elle devient romaine en 133 av. J.C.

La ville commence à décliner sous la domination romaine et sera abandonnée totalement lors des invasions barbares du VIIe siècle.

Le site de Sestos se trouve à 5 km du bourg d’Eceabat, près du village de Yalova (à l’intérieur des terres), au lieu-dit Akbaş Limanı. Le site n’a pas été fouillé par les archéologues. Il reste peu de monuments, l’endroit ayant largement servi de carrière, pour la construction d’autres bâtiments dans la région.
Le castel d’époque romaine (Choiridocastron ou Akbaş kalesi), est très ruiné. Le sultan Mehmet Fatih, avait fait prélever des pierres pour la reconstruction du château de Kilitbahir, à quelques km au sud.

Même si le site demande un grand effort d’imagination pour se faire une idée de ce que pouvait être la ville antique, Sestos reste un lieu très romantique pour la légende d’Héro et de Léandre.

La forteresse de Bigalı

A un km de l’antique Sestos et à 4 km d’Eceabat, la forteresse de Bigalı est construite sur un promontoire en bordure du ruisseau Bigalı qui lui a donné son nom ainsi qu’à un hameau à l’intérieur des terres.

Le mur d’enceinte est pratiquement intact et fait 127 mètres de long pour 56 mètres de large. A l’intérieur on distingue les ruines d’une mosquée, d’une citerne et de quelques autres bâtiments considérablement délabrés.
La forteresse a été construite sous les ordres du sultan Mahmut II et terminée sous Selim III, au milieu du XIXe siècle, lorsque les Russes menaçaient le détroit des Dardanelles.


Sestos - Akbaş

Kilye

Bigalı

Bigalı

Château de Kilye

Entre la forteresse de Bigalı et Eceabat, à 300 mètres de la jonction avec la route de Kabatepe en direction de Gallipoli, on trouve les ruines du château de Kilye.

Il est d’époque byzantine, mais c’est à peu près tout ce que l’on sait de cette construction très ruinée, dont seules quelques parties des remparts et une tour sont parvenues jusqu'à nous.
On pense qu’il s’agissait d’un avant-poste de la ville antique de Madytos et que les remparts se prolongeaient à flan de colline, mais il ne s’agit que de spéculation, car il n’existe pas de document sur ce château dont les ruines ne bénéficient d’aucune protection actuellement. Aucune fouille n’a jamais été organisée sur ce lieu.

Forteresse de Çamburnu

A 1500 mètres du centre d’Eceabat en direction du parc national de la Péninsule de Gallipoli, se dresse la forteresse de Çamburnu, construite entre 1839 et 1861. Les remparts sont encore bien lisibles malgré leur fort mauvais état. Quelques traces d’autres bâtiments comme l’arsenal demeurent à l’intérieur de la cour qui mesure 75 x 50 mètres.

Château de Kilitbahir

Un peu au sud de la ville, se dressent le château et le village de Kilitbahir (autrefois Kilidülbahr). Le château a été construit en 1452-53, par le sultan Mehmet II le Conquêrant, et est formé de deux tours et d’un puissant rempart en trèfle à trois feuilles.

Il a été construit à l’endroit le plus resserré du détroit, juste en face d’une autre forteresse (Kale-i Sultaniye en ottoman - Sultan kalesi en turc), afin de pouvoir exercer un contrôle total sur le passage des bateaux.

La petite pointe où se dresse le château, était connue des Anciens, sous le nom de Kynossema et c’est ici que le Spartiate Lysandre défit en août 405 avant J.C., la flotte athénienne commandée par le néarque Conon.


Çamburnu


Çamburnu - monument aux Morts

Kilitbahir

Kilitbahir

Forteresse Atikhisar ou des Gavours (Gavurhisar)

Cette forteresse se trouve du côté troyen du détroit des Dardanelles, à 10 km
de Çanakkale à l’intérieur des terres en direction de Çan. Il est planté au milieu de la campagne qui rappelle les écrits de la mythologie, sur un piton rocheux qui domine un lac artificiel.
Vu d’en bas de la colline les ruines sont impressionnantes. Les remparts et les tours sont encore debout et à l’intérieur plusieurs citernes et des bâtiments ruinés donnent une idée de la grandeur du lieu au temps de sa splendeur.

Malheureusement, on ne sait pas de quel temps il s’agit. Bien que de toute évidence il soit le plus ancien château de la région, on ne connaît strictement rien de son passé. Il semblerait qu’il n’y ait jamais eu de constructions civiles aux alentours et que cette haute forteresse servait à contrôler une des entrées de la Troade.
Les Ottomans n’ont jamais récupéré la position tandis que les paysans des alentours en faisaient mentions (et c’est parfois encore le cas), sous le nom péjoratif du « château des infidèles » (Gavurhisar ou Gavur kalesi).
De nos jours l’accès à la forteresse est un peu difficile, mais libre. Personne n’a pensé classer le site qui reste ouvert à tout vent et aux chasseurs de trésors.


Forteresse Atikhisar


Forteresse Atikhisar


Campagne aux alentours de la forteresse Atikhisar


 

gallipolimap.jpg (13439 octets)
Carte réactive

Hébergement près de ce site
Week-ends autour d'Istanbul / Région Marmara / Egée du Nord / Hébergement ailleurs en Turquie

Ne copiez pas ce texte


Infos générales Istanbul / Infos générales Turquie occidentale  / Visiter Istanbul

 
   

IstanbulGuideNet sur
roxanephoto.jpg (1795 octets)    

 

istanbul Guide.net

1999-2013 © Copyright Istanbulguide.Net - R. Tomaselli
Aucune contrefaçon ne sera tolérée y compris pour
les pages qui ne sont plus affichées sur notre site
Sauf mention contraire, photos : Roxane Photo http://www.istanbul-photos.com/
D'autres photos sont disponibles également pour le journalisme sous :
http://www.istanbul-photos.com/photos.php
 -
http://www.turquie-photos.com/ et http://www.turquie-photos.com/photos.php

Adresse postale : Bahtiyar Sokak 2/6, Nişantaşı

Quel que soit votre pays, vous avez le choix entre des tomates hybrides F1 ou des variétés naturelles au goût d'antan
En quelques clicks, découvrez des variétés autochtones
étonnantes

Paudex

Ananas Noir

Ananas d'Italie

Village

Géante Belge

Ananas Vert

Des variétés du monde entier :

Les Amis de la Tomate sur
En plantant ces variétés anciennes dans son potager, sur sa terrasse ou son balcon, on contribue a sauver la biodiversité tout en s'opposant a la manipulation génétique a but commercial