Musées
Palais
Mosquées
Eglises
Restaurants
Sports
Plages
Enfants


Centre d'Istanbul

Premier voyage à Istanbul
Low cost et vols de ligne
Hébergement
A voir / A faire

Visites guidées
Location de voitures  
Plans de ville et quartiers
Plan métro et tramway

Visites de quartier en groupe
Bosphore - Iles des Princes
Thrace - Dardanelles - Troade
Carte Turquie Ouest

Région Sud Marmara - Bursa
Musique en Turquie
Forum du site sur Facebook
Recherches

       
La Turquie : N'en rêvez plus... Allez-y !
       

Carie

Stratonicée de Carie & Lagina

 

 

 

 


Stratonicée de Carie
/ Stratonikeia / Στρατoνικεια

Autres noms : Hadrianopolis, Idrias, Chrysaoris, Stratonicea Stratonikeia, Stratoniceia , Stratoniki, Stratonike, Stratonice, Stratonicensis in Caria

A 25 km de Milas, tout près de Yataðan, l’antique Stratonicée de Carie (Stratonikea) se confond avec le hameau d’Eskihisar qui recouvre une petite partie du site. Les maisons du village ont d’ailleurs été construites avec des pierres récupérées sur les anciens monuments, comme ce fut couramment le cas.
Jusqu’aux échanges de populations en 1923, le village était habité par des Grecs.


Ruine d'un temple et village d'Eskihisar

Odéon et
Serapeum

Spectacle au théâtre restauré

Voie royale

Stratonikeia a été fondée au IIIe siècle avant J-C., sur les ruines de la cité carienne de Chrysaoris elle-même construite sur les ruines d’Idrias. C’est Antiochos Ier de Syrie qui lui donna son nom en hommage à son épouse Stratonike.

La ville a été soumise par les Rhodiens au IIe siècle avant J-C., qui l’ont abandonné quand toute la Carie est passée sous l’Empire romain, en 167.

Depuis 2010 des fouilles importantes ont été engagées et ont permis de mettre
à jour de nombreux bâtiments et d’y découvrir des centaines d’objets de toutes sortes et de toutes grandeurs. Le théâtre a aussi été dégagé, ce qui lui donne le statut du plus bel édifice du site. Il pouvait contenir 10 000 personnes. Il se trouve en contrebas de l’acropole, au sud d’un petit temple consacré aux empereurs et posé sur une terrasse.

Un des bâtiments les plus remarquables, est le Serapeum, édifice massif du IIe siècle de notre ère, dont la partie enterrée jusqu’il y a peu, a aussi été fouillée. Cet édifice possède encore des murs considérables en pierres et comport
e de nombreuses inscriptions et des sculptures.

Découvertes récentes

L’acropole se situe au sud et un mur circulaire l’entoure. Les remparts de la ville s’étendaient sur près de 2 km, mais une petite partie seulement nous est parvenue, comprenant une porte archée.
Au nord-est du site, les ruines d
'une grande forteresse se composent de gros blocs carrés bien taillés. L’agora, à l’ouest du Serapeum doit encore être fouillée scientifiquement.
A l’extérieur des remparts, le temple de Zeus Chrysaoreus, très ruiné, a été identifié récemment.


Un petit musée archéologique, se trouve dans le village d’Eskihisar et permet de voir la plus grande partie des trouvailles faites sur le site.


Spectacle au théâtre de Stratonicée

Spectacle au théâtre de Stratonicée


Plan du site


Plan d'acces aux sites de Lagina et de Stratonicée (indiqué Stranokeia)

Lagina / Λαγίνα

Le site de Lagina est proche de Stratonicée de Carie, à côté de la localité de Turgut – Leyne. Il est d’une grande valeur archéologique.
Lagina était un sanctuaire et non pas une ville, même si des habitations ont été découvertes aux alentours du temple consacré
à Hécate.

Des fouilles récentes ont démontré que le site a été habité depuis l’Age du Bronze. Son apogée
était pendant la période des rois séleucides de Syrie. La proximité de la ville de Stratonicée (11 km), a contribué au développement de Lagina. Une voie sacrée reliait les deux sites dans l’Antiquité.


Porte du temple

Le temple d'Hécate

 

Les premières fouilles ont été effectuées au XIXe siècle sous la direction d’Osman Hamdi Bey et d'Alexandre Baltazzi pour le compte du musée Archéologique d’Istanbul. En 1993, d’autres excavations ont été entreprises par une équipe internationale pour le musée de Muðla.
Les frises du sanctuaire d’Hécate sont exposées au musée Archéologique d’Istanbul. Elles représentent la vie de Zeus, une bataille entre les dieux et les géants, une bataille des Amazones et le rassemblement des dieux de Carie.

Malgré son importance historique et archéologique et son décor naturel paisible, le site de Lagina est un peu boudé par le tourisme international, ce qui donne vraiment un sentiment d’exception quand on
à la chance de s’y rendre.


Ancienne carte de Carie


Principaux sites antiques de Mysie et de Lydie

 

carielogo.jpg (9143 octets)
Carte réactive

Hébergement près de ce site
Week-ends autour d'Istanbul / Région Marmara  / Hébergement ailleurs en Turquie

Ne copiez pas ce texte

 

Infos générales Istanbul / Infos générales Turquie occidentale  / Visiter Istanbul
 
   

IstanbulGuideNet sur
roxanephoto.jpg (1795 octets)    

 

istanbul Guide.net

1999-2013 © Copyright Istanbulguide.Net - R. Tomaselli
Aucune contrefaçon ne sera tolérée y compris pour
les pages qui ne sont plus affichées sur notre site
Sauf mention contraire, photos : Roxane Photo http://www.istanbul-photos.com/
D'autres photos sont disponibles également pour le journalisme sous :
http://www.istanbul-photos.com/photos.php
 -
http://www.turquie-photos.com/ et http://www.turquie-photos.com/photos.php

Adresse postale : Bahtiyar Sokak 2/6, Nişantaşı

Quel que soit votre pays, vous avez le choix entre des tomates hybrides F1 ou des variétés naturelles au goût d'antan
En quelques clicks, découvrez des variétés autochtones
étonnantes

Paudex

Ananas Noir

Ananas d'Italie

Village

Géante Belge

Ananas Vert

Des variétés du monde entier :

Les Amis de la Tomate sur
En plantant ces variétés anciennes dans son potager, sur sa terrasse ou son balcon, on contribue a sauver la biodiversité tout en s'opposant a la manipulation génétique a but commercial