Musées
Palais
Mosquées
Eglises
Restaurants
Sports
Plages
Enfants


Centre d'Istanbul

Premier voyage à Istanbul
Low cost et vols de ligne
Hébergement
A voir / A faire

Visites guidées
Location de voitures  
Plans de ville et quartiers
Plan métro et tramway

Visites de quartier en groupe
Bosphore - Iles des Princes
Thrace - Dardanelles - Troade
Carte Turquie Ouest

Région Sud Marmara - Bursa
Musique en Turquie
Forum du site sur Facebook
Recherches

       
La Turquie : N'en rêvez plus... Allez-y !
       



Ténédos - Vue générale
 

Troade

 

 

 

 

île de Bozcaada
Ténédos -
Τενεδος

Noms : Bozcaada en turc, Τενεδος en grec, Ténédos en français.

Ténédos est l’une des principales îles de Turquie, qui se situe tout près des côtes de la Troade et de l’entrée des Dardanelles. Plusieurs îlots l' entourent dont les Calydnes qui se situent à l’Ouest, à mi-chemin des Dardanelles, devant le cap de Baba Burnu (ancien Lectos). 

Constructions typiques de Ténédos

Bien que l’île soit de petite dimension et ne compte qu’un seul bourg, elle est la plupart du temps, mentionnée dans l’Histoire comme objet de discorde entre différentes nations.

Selon la Légende, les bateaux grecs s’étaient cachés derrière l’île de Ténédos, après avoir laissé un énorme cheval en bois, aux abords de la ville de Troie. La curiosité des Troyens était telle, qu’ils s’empressèrent de tirer le cheval à l’intérieur des murs de la ville, tandis que des guerriers grecs étaient cachés dans le ventre de l’animal de bois. Aussitôt, la flotte grecque, prit le chemin des côtes pour envahir la Troade et récupérer la belle Hélène.

Selon les Anciens, la ville antique de Ténédos avait été fondée par des Eoliens. Elle avait deux ports et un temple d’Apollon Sminthion.

Pendant toute son Histoire, l’île a été continuellement disputée entre les puissances maritimes (Venise, Gênes), les Byzantins et les Ottomans. Sa position stratégique en était la cause et c’est Venise qui s’imposa longtemps, avant que l’île ne tombe sous domination ottomane. Les Ottomans la garderont jusqu’en 1912, où elle fut envahie par les Grecs, qui l’annexèrent à leur royaume. En 1923, le traité de Lausanne accorda l’île à la nouvelle République turque, et lui octroya un statut particulier, tout comme à l’île voisine d’Imbros, prévoyant la protection de la culture particulière de ses habitants, de langue grecque et de religion orthodoxe.


Les hommes grecs au café

 
 


Sous l'empire, les postes vice-royales égytiennes étaient présentes a Ténédos

Suite aux événements de Chypre des années 1960-1974, le statut de l’île a été aboli et la plupart des habitants d’origine ont quitté leur pays. Selon les statistiques ottomanes de 1908, la population de l’île avoisinait les 5000 habitants de langue grecque et orthodoxes. Aujourd’hui on compte environ 2300 habitants, dont les 90% sont de langue turque et de culture musulmane.
 
De nos jours, les habitants de l’île se consacrent à la pêche, à la culture et à l’artisanat. Les vins de Ténédos sont prisés dans tout le pays et on y organise même un festival en l’honneur de la vigne qui est aussi représentée au festival des Saveurs locales (Yerel Tatlar Festivali
- juin). Des dégustations sont organisées.
Contrairement à Imbros, Ténédos a développé le tourisme (surtout national et  plutôt mondain) et les mois de juillet et août, la population passe à 10 000 résidents.


Rue de l'église Kimisis Tis Theotokou

Poissonnier
 

Ambiance un peu grecque quand même...

Vue générale du quartier grec

A voir / à faire :

Il ne reste rien de la ville antique qui devait occuper le site actuel du bourg de Ténédos, dont la citadelle vénitienne domine le port. L’attrait principal de l’île, sont ses plages et ses vignes. Les terres de l’intérieur sont composées de petites collines et de vallons, mais ne contiennent pas de village, seulement des fermes éparpillées.

Au bourg de Ténédos, les vieilles maisons grecques ont gardé un charme certain et il n’y a pas (trop) de constructions récentes ou anarchiques.


Capharnaüm

Pour se donner du courage avant les visites

Le fort (Yenikale)

A la forteresse de Ténédos

Pour ceux qui ne sont pas attirés par les séances de bronzette sur les plages, il est possible de s’occuper différemment en parcourant l’île à vélo ou avec une vespa. On en loue au village. Les balades à pied dans les collines permettent de voir de beaux paysages, cependant parfois le soleil est un peu fort en plein été.

Au village, la forteresse est immanquable, elle occupe toute l’intension dès que l’on débarque au port. La construction date de la période vénitienne, mais les Génois y ont également contribué et les Ottomans l’ont presque totalement reconstruit sous le sultan Mahmut II, au début du XIXe siècle. Son intérêt est très moyen, mais en s’y rendant, on aura l’occasion d’avoir de jolies photos prises de haut sur le port et le village. Il abrite un petit musée Ethnographique sans grand intérêt lui non plus. On y présente quand même une collection d’amphores, qui est le point phare du musée.

Le musée pompeusement appelé « centre de recherche sur l’Histoire locale de Bozcaada » (Bozcaada Yerel Tarih Araştırma merkezi) est beaucoup plus amusant que son titre ne le prévoit. C’est un genre de capharnaüm incroyable, regroupant des objets hétéroclites du XIXe et XXe siècles. Le tout est exposé dans une vieille maison du quartier grec datant de 1874. Il est ouvert entre le 23 avril et le 30 octobre, tous les jours de 10h00 à 20h00.


Vendanges a Ténédos

Petit-déjeuner tradionnel

Dégustation de vin

Festival des Saveurs locales

Il y a deux petites mosquées dans le village qui sont en fonction et que l’on peut visiter dans problème. Celle de Köprülü Mehmet Pacha est de 1655, l’autre est du XVIIIe siècle (Alaybey camii). Cette dernière comporte un petit cimetière dans la cour où est enterré un grand vizir, Halil Hamid Pacha.

L’église de la Dormition de la Vierge (Kimisis
Tis Theotokou, Κοίμησις της Θεοτόκου, Uykusuz Meryem Ana kilisesi) est la seule église du village qui est en fonction. Elle abrite une intéressante iconographie, mais pour la voir il faut se lever tôt le dimanche matin. La messe a lieu à 8h00 et c’est le seul moment ou l’église est ouverte au public. Elle date de 1869.

Sur la colline qui domine le village, on peut y voir les ruines d’une forteresse vénitienne. Il faut du courage pour s’y rendre à pied, mais c’est sans doute le plus beau point de vue de l’île.
Quelques morceaux de remparts sont visibles et les restes de deux tours. Une inscription mentionne la date de 1827 correspondant peut-être à une restauration de la forteresse.

Les anciennes cartes postales de Ténédos montrent souvent des vues avec des moulins à vent. Ce n’est plus tellement vrai de nos jours, il en reste que deux, les autres ayant déménagé à Mykonos.  

Monastère de l’Ayazma (Ayazma manastırı)

Sur la colline Ayazma, on trouve un tout petit monastère fondé en 1734, avec une chapelle qui est ouverte ponctuellement. Une source sacrée (ayazma) est au sous-sol. Parfois, il y a des cérémonies de mariage, mais elle est surtout ouverte le 26 juillet, jour de la saint Paraskevi où l’on y organise une grande fête avec une cérémonie, repas et groupes folkloriques, le tout sous 8 platanes centenaires.

Pour l’occasion, le métropolite des îles d’Imbros et de Ténédos, fait le déplacement, ainsi que des religieux et des nonnes qui viennent de Grèce. La fête se poursuit au village en soirée. Autrefois Ténédos aurait compté 32 monastères. De nos jours, seulement deux sont encore en fonction et on trouve plusieurs autres en ruines, au gré des balades. L’endroit offre un joli point de vue sur toute l’île.


Liaisons des îles avec le continent
 

gallipolimap.jpg (13439 octets)
Carte réactive


Hébergement près de ce site
Week-ends autour d'Istanbul / Région Marmara / Egée du Nord / Hébergement ailleurs en Turquie

Ne copiez pas ce texte

 

Infos générales Istanbul / Infos générales Turquie occidentale  / Visiter Istanbul
 
   

IstanbulGuideNet sur
roxanephoto.jpg (1795 octets)    

 

istanbul Guide.net

1999-2013 © Copyright Istanbulguide.Net - R. Tomaselli
Aucune contrefaçon ne sera tolérée y compris pour
les pages qui ne sont plus affichées sur notre site
Sauf mention contraire, photos : Roxane Photo http://www.istanbul-photos.com/
D'autres photos sont disponibles également pour le journalisme sous :
http://www.istanbul-photos.com/photos.php
 -
http://www.turquie-photos.com/ et http://www.turquie-photos.com/photos.php

Adresse postale : Bahtiyar Sokak 2/6, Nişantaşı

Quel que soit votre pays, vous avez le choix entre des tomates hybrides F1 ou des variétés naturelles au goût d'antan
En quelques clicks, découvrez des variétés autochtones
étonnantes

Paudex

Ananas Noir

Ananas d'Italie

Village

Géante Belge

Ananas Vert

Des variétés du monde entier :

Les Amis de la Tomate sur
En plantant ces variétés anciennes dans son potager, sur sa terrasse ou son balcon, on contribue a sauver la biodiversité tout en s'opposant a la manipulation génétique a but commercial