Musées
Palais
Mosquées
Eglises
Restaurants
Sports
Plages
Enfants


Centre d'Istanbul

Premier voyage à Istanbul
Low cost et vols de ligne
Hébergement
A voir / A faire

Visites guidées
Location de voitures  
Plans de ville et quartiers
Plan métro et tramway

Visites de quartier en groupe
Bosphore - Iles des Princes
Thrace - Dardanelles - Troade
Carte Turquie Ouest

Région Sud Marmara - Bursa
Musique en Turquie
Forum du site sur Facebook
Recherches

       
La Turquie : N'en rêvez plus... Allez-y !
       


Uludað au printemps

Région de Marmara



 

 

 

 


Ulu
d

Mont Olympe

Désigné autrefois sous le nom de l’Olympe de Bithynie ou l’Olympe de Mysie, l’Uludað est un massif montagneux important, au sud de la mer de Marmara.
 
Une route permet depuis Brousse de rejoindre la station d’Uludað – Oteller à 34 km et à 1900 m d’altitude, fréquentée en hiver comme en été. Un téléphérique permet également d’y accéder depuis Brousse en une trentaine de minutes.



 

La glaciation quaternaire a affecté l’Uludað en taillant toute une série de cirques, sur le versant nord, en contrebas d’une crête qui se tient entre 2400 et 2543 m. En dessous de 1600-1800 m, c’est une zone accueillante d’alpages fréquentée par de nombreux troupeaux de moutons. Cette partie est peu habitée et ne compte que quelques petits villages agricoles.

Le versant sud est beaucoup plus abrupt et n’est guère accessible, mais la voûte sommitale offre une possibilité d’excursion intéressante. L’accès au point culminant demandant 2 à 3 heures de marche à partir de la station.

Autrefois, le Mont Uludað était surtout fréquenté par les sportifs en hiver, mais depuis plus de 10 ans, les sports d’été sont également à l’honneur. Ainsi on peut y exercer l’alpinisme, le canoë-kayak, etc. Des agences à Brousse et à Istanbul proposent également des trekkings ou des excursions à cheval.


Téléférique de Brousse

 

Pic nord de l'Uludað

La montagne est classée parc national (Uludað Milli Parký). Ce statut permet d’y limiter la chasse et donc de préserver une biodiversité exceptionnelle.

Les loups, les ours, les lynx, les castors, les cerfs, les aigles à barbe, les furets, les fauvettes de montagne, les sangliers, les lapins sauvages sont présents tandis que l’on dénombre plus de 200 espèces d’oiseaux, certains migrateurs. On a dénombré 46 variétés différentes de papillon dont plusieurs espèces endémiques et l’un des plus grands papillons d’Europe, l’apollon (
Parnassius apollo).


L'aigle barbu (Gypaetus barbatus)

Les sociétés protectrices des animaux les aident a passer l'hiver plus facilement
 

Un berger au pied de l'Uludað
 

Depuis la nuit des temps, l'ours alimente toutes sortes de légendes dans la région

La flore est de type alpin, mais des espèces endémiques sont également présentes dont plusieurs variétés de tulipes et d’orchidées sauvages. Les champignons ne sont pas limités à la cueillette et l’on peut y voir des chanterelles, des bolets et des morilles à profusion.
La diversité des plantes varie naturellement selon l’altitude. Dans les zones bases (350-700 m), on trouve des plantes méditerranéennes comme le laurier-rose, le genévrier, l’olivier, le noisetier, le pin et la bruyère.
A partir de 700 à 1200 m le châtaignier, le chêne, le hêtre, le peuplier, le cornouiller, le néflier, la bourdaine et l’aubépine sont présents. L’olivier se trouve encore, mais plus rarement.
Les sapins, les genévriers, les noyers, les saules, les charmes et les pommiers sauvages apparaissent à 1500 m et jusqu'à 2000 m pour certaines variétés, tout cela aux côtés d’herbes sauvages telles que l’oignon et l’ail, le fraisier, le framboisier, la myrtille, le pavot de Turquie, l’ail aux ours, le raisin sauvage et beaucoup d’autres.
Plus haut, les arbres se font rares sauf quelques noyers et châtaigniers et des platanes. Ils laissent la place à des plantes alpines qui recouvrent les pâturages avec une floraison printanière de toute beauté.


Cornouillier


Ail des ours

 


Paysage d'altitude


Paysage d'altitude

Des nomades et semi-nomades fréquentent encore la partie nord du massif, des Yürük ou des Tahtacilar. Autrefois, l’endroit était connu sous le nom de « pays des 147 églises », car de nombreux ermites et anachorètes s’y étaient retirés.

Morilles farcies à la féta turque et à l’ail des ours

Si vous vous rendez dans les montagnes de l’Uludað, sachez que vous pouvez trouver sur un petit espace, a la fois les morilles, l’ail et les ours !

Voici une petite entrée bien sympathique et pas ordinaire du tout.

Pour réaliser cette recette il faut :

- des morilles fraîches
- du beyaz (ou mieux, du lapne, sinon de la féta ou de la ricotta)
- quelques feuilles d’ail des ours
- du persil de l’Egée (ou de Naples)
- du piment d’Urfa (ou d’Alep ou d’Espelette)
- de la cardamome moulue
- du gingembre en poudre
- du sel et du poivre
- du beurre ou beurre salé

Choisir des morilles fraîches de taille moyenne (pas petite). Les nettoyer délicatement à l’eau du robinet.
Dans un bol, mélanger du beyaz pas trop salé (féta turque), quelques feuilles d’ail des ours ciselées, un peu de persil de l’Egée (ou de Naples) haché, un peu de sel et du poivre. La quantité d’ail des ours doit être égale à celle du persil frais. Ajouter une bonne pincée de piment d’Urfa (d’Alep ou d’Espelette), une tombée de cardamome moulue et un peu de gingembre en poudre

Remplir une poche à douille ou équivalent avec l’appareil et farcir chaque morille par la queue en veillant à faire un petit trou sur le chapeau pour faciliter la circulation.

Enfin, déposer les morilles farcies dans une poêle avec du beurre (ou beurre salé). Laisser cuire à feu doux à couvert pendant 20 minutes et les retournant à la mi-cuisson.

Cette délicieuse entrée se sert avec une salade verte en vinaigrette.


Carte de la province de Brousse

marmaralogo.jpg (10226 octets)
Carte réactive

Hébergement près de ce site
Week-ends autour d'Istanbul / Région Marmara  / Hébergement ailleurs en Turquie

Ne copiez pas ce texte

 

Infos générales Istanbul / Infos générales Turquie occidentale  / Visiter Istanbul
 
   

IstanbulGuideNet sur
roxanephoto.jpg (1795 octets)    

 

istanbul Guide.net

1999-2013 © Copyright Istanbulguide.Net - R. Tomaselli
Aucune contrefaçon ne sera tolérée y compris pour
les pages qui ne sont plus affichées sur notre site
Sauf mention contraire, photos : Roxane Photo http://www.istanbul-photos.com/
D'autres photos sont disponibles également pour le journalisme sous :
http://www.istanbul-photos.com/photos.php
 -
http://www.turquie-photos.com/ et http://www.turquie-photos.com/photos.php

Adresse postale : Bahtiyar Sokak 2/6, Nişantaşı

Quel que soit votre pays, vous avez le choix entre des tomates hybrides F1 ou des variétés naturelles au goût d'antan
En quelques clicks, découvrez des variétés autochtones
étonnantes

Paudex

Ananas Noir

Ananas d'Italie

Village

Géante Belge

Ananas Vert

Des variétés du monde entier :

Les Amis de la Tomate sur
En plantant ces variétés anciennes dans son potager, sur sa terrasse ou son balcon, on contribue a sauver la biodiversité tout en s'opposant a la manipulation génétique a but commercial