Musées
Palais
Mosquées
Eglises
Restaurants
Sports
Plages

Enfants


Centre d'Istanbul

Premier voyage à Istanbul
Low cost et vols de ligne
Hébergement
A voir / A faire / Agenda
Visites guidées
Location de voitures  
Plans de ville et quartiers
Plan métro et tramway
Visites de quartier en groupe
Bosphore - Iles des Princes
Thrace - Dardanelles - Troade
Carte Turquie Ouest
Région Sud Marmara - Bursa
Musique en Turquie
Forum stambouliote en français
Recherches
       
Istanbul - capitale culturelle de l'Europe - 2010
       

 hammam_015.jpg (15310 octets)
la pierre chaude (göbek tas)

Hamman ou bain turc

Malgré un phénomène de mode relativement nouveau, la tradition du bain turc est entrain de se perdre. Il y a moins de cent ans, Istanbul comptait 2500 bains publics, alors qu’aujourd’hui, il y en a à peine 100 dans toute la province. Ce qui n’est pas si mal quand même, mais l’hémorragie est due au développement urbain et à l’installation de salles de bains chez les particuliers dans les années 50-60. Autrefois on s’y rendait surtout pour l’hygiène. La plupart des hammams sont des constructions anciennes et certains ont plus de 500 ans. Tous ne comportent pas de sections séparées. Dans les petits, les femmes et les hommes fréquentent la même salle à des heures différentes. La période pour les femmes s’étale généralement en matinée et au début de l’après-midi. Dans les bains doubles (sections séparées), l’horaire des femmes est réduit et on ferme vers 20h00 ou 21h00. Il n’existe pas de hammams publics mixtes. Il est possible toutefois d’en trouver dans le secteur privé (hôtels).

On pénètre dans le hammam par une grande salle qui fait office de vestiaire. On s’y repose aussi en sortant. Des cabines sont à l’étage et permettent d’enlever ses vêtements. On vous donne un peştemal (pagne) et du savon. Vous pouvez ensuite vous rendre dans l’étuve proprement dite. Autour de la pierre chaude (göbek tas), marbre rond chauffé par le dessous, s’alignent de petits bassins pour se laver, se savonner. Vous pouvez aussi vous faire masser sur la pierre centrale.

Sachez tout de même que les masseurs ne sont pas toujours professionnels et parfois brutaux. Pour les femmes, c’est évidemment des masseuses qui opèrent. Au cas ou un homme se proposerait pour palper le corps de Madame, refuser catégoriquement. Une femme turque n’accepterait jamais.

Evitez les étuves à touristes dont vous trouverez toujours une brochure dans les hôtels. Ils sont chers et vraiment pour les touristes, donc le massage sera bâclé. Préférez les petits bains de quartier où les Turcs aiment s’y rendre et dont nous vous donnons quelques adresses. Pour terminer, sachez aussi que les bains turcs sont des lieux de rencontres, où la demi-nudité des convives peut prêter à des situations parfois équivoques.

Bath for men
hamambd.jpg (7095 octets)
Hammams réservés aux hommes
Baths for women
hamam4.jpg (5527 octets)
Hammams réservés aux femmes
Double baths
hammam3.jpg (5384 octets)
Bains doubles séparés
Historical Turkish baths
hammam_20.jpg (9973 octets)
Histoire des hammams

N.B. La différence de prix d’un hammam à l’autre n’est pas forcément justifiée, mais varie d’un quartier à l’autre. En général, si l’entrée est 5 €, il faudra compter 7.50 € avec un savonnage (par un garçon de bain – tellak). Si vous prenez en plus le massage (masaj), compter 10 €. Il est d’usage de laisser un pourboire (10%) au masseur (masör) et au garçon de bain (tellak). Le tout est à mettre au féminin côté femmes. Pour les mêmes prestations, un hammam touristique à Sultanahmet, pourra demander jusqu’à 30 €. Les prix que nous vous donnons ne sont qu’indicatifs, ils peuvent donc varier un peu. Les tarifs sont toujours affichés à l’entrée.

Turkish baths in Istanbul
hammamsmap.jpg (5272 octets)
Principaux bains d'Istamboul
   
Ne copiez pas ce texte

Index (vivre à Istamboul)
Index (généralités
)
Sorties (index)


Palais /
Mosquées / Eglises / Synagogues / Musées /
Mausolées / Couvents de derviches Ruines byzantines / Cimetieres Yalı / Visite guidée du quartier / Autres quartiers

 

 

istanbul Guide.net

1999-2010 © Copyright Istanbulguide.Net - R. Tomaselli
Aucune contrefaçon ne sera tolérée y compris pour
les pages qui ne sont plus affichées sur notre site
Sauf mention contraire, photos : Roxane Photo www.roxanephoto.com