Musées
Palais
Mosquées
Eglises
Restaurants
Sports
Plages
Enfants


Centre d'Istanbul

Premier voyage à Istanbul
Low cost et vols de ligne
Hébergement
A voir / A faire

Visites guidées
Location de voitures  
Plans de ville et quartiers
Plan métro et tramway

Visites de quartier en groupe
Bosphore - Iles des Princes
Thrace - Dardanelles - Troade
Carte Turquie Ouest

Région Sud Marmara - Bursa
Musique en Turquie
Forum stambouliote en français
Recherches

       
Istanbul : N'en rêvez plus... Allez-y !
       

Iles des Princes

 

 

 

 

 

Îles des Princes
(KIZIL ADALAR – PAPAZ ADALARI)
Province d'Istanbul

A 15 kilomètres au sud de la ville, l’archipel des Princes est formé de neuf îles dont cinq sont habitées. Retraites des empereurs déchus et des moines ascétiques, on y déportait également sous Byzance, les princes dont on ne voulait pas qu’ils accèdent au trône, de préférence en leur crevant les yeux. Les Ottomans se contentèrent d’y déporter les chiens des rues de la ville en 1910, sur l’îlot d’Oxia. Ils revinrent à la nage, ce qui fit regretter aux organisateurs de l’exode de ne pas avoir utilisé les méthodes amauroses des Byzantins. 
Léon Trotsky y a écrit en 1932, sa fameuse "Lettre de Prinkipo" sur la Révolution d'Octobre.

Sur chacune de ses îles, on trouve des traces de monastères des premiers temps du christianisme. Aujourd’hui il reste une dizaine de monastères orthodoxes, une vingtaine d’églises, cinq mosquées, trois synagogues et d’innombrables ayazma (sources sacrées). Mais, les religieux ne sont pas les seuls à savoir où se trouvent les bonnes planques. Toute la bourgeoisie stambouliote passe l’été aux îles depuis la nuit des temps. Les maisons de bois rivalisent de beauté et d’originalité et sont entourées de jardins fleuris les chats sont roi. Les clubs les plus mondains ont un pied-à-terre sur l’une ou l’autre de ces îles.
Voir index

Comment y aller ? 
Par « vapur » de Kabatş-Eminönü en 1h30. Autres bateaux au départ de Bostanci et de Kadiköy. Deniz otobüsü (express) de Kabatas et, le soir, d’Eminönü. Le déplacement d’une île à l’autre par « vapur » est gratuit.
Voir index

A voir, à faire
Une balade aux îles demande au minimum une journée, mais il serait préférable d’en passer plusieurs afin de profiter de toutes les îles. Chacune compte de somptueuses demeures en bois (yali) construites par la bourgeoisie stambouliote au XIXe siècle et au début du XXe. Ici, pas ou peu de traces de Byzance et des Romains, mais les empruntes immortelles de la fin d’un Empire. On consacrera du temps à visiter les monastères et les cafés plantés à côté. Les plages ne sont pas très attractives et il est préférable se rendre sur le Bosphore ou sur la mer Noire pour faire trempette.
Voir index

Se loger, se restaurer
Les hôtels ne sont pas bons marchés, mais il y a plusieurs vieux palaces, genre Orient-Express, qui valent la peine d’être essayés.
Les îles regorgent de restaurants à tous les prix. A Büyükada (Prinkipo en grec), évité soigneusement les restos à gauche de l’embarcadère, dont les rabatteurs racolent déjà sur le bateau. Ils sont chers et mauvais.
Voir index

 

 

Ne copiez pas ce texte

Index "People"
 
Religions / Communautés en Turquie /
Musique de Turquie


Palais / Mosquées / Eglises / Synagogues / Musées / Mausolées / Couvents de derviches Ruines byzantines / Cimetières Yalı / Visite guidée du quartier / Autres quartiers

Aidez-nous à améliorer cette page

 

istanbul Guide.net

1999-2012 © Copyright Istanbulguide.Net - R. Tomaselli
Aucune contrefaçon ne sera tolérée y compris pour
les pages qui ne sont plus affichées sur notre site
Sauf mention contraire, photos : Roxane Photo http://www.istanbul-photos.com/
D'autres photos sont disponibles également pour le journalisme sous :
http://www.istanbul-photos.com/photos.php
 -
http://www.turquie-photos.com/ et http://www.turquie-photos.com/photos.php

Adresse postale : Bahtiyar Sokak 2/6, Nişantaşı