Musées
Palais
Mosquées
Eglises
Restaurants
Sports
Plages

Enfants


Centre d'Istanbul

Premier voyage à Istanbul
Low cost et vols de ligne
Hébergement
A voir / A faire
Visites guidées
Location de voitures  
Plans de ville et quartiers
Plan métro et tramway
Visites de quartier en groupe
Bosphore - Iles des Princes
Thrace - Dardanelles - Troade
Carte Turquie Ouest
Région Sud Marmara - Bursa
Musique en Turquie
Forum stambouliote en français
Recherches
       
Istanbul - capitale culturelle de l'Europe - 2010
       

Calouste Sakis Gulbenkian

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Kalust Sarkis Gülbenkyan
Üsküdar 29.03.1869 – Lisbonne 20.07.1955


C’est en 1869 que naissait Calouste Gulbenkian, dans la banlieue orientale d’Istanbul, encore appelée à l’époque, Scutari. Il était issue d’une riche famille commerçante anatolienne, originaire de Kayseri et qui possédait des négoces dans les principales villes de l’Empire, mais aussi à l’étranger, comme par exemple à Marseille ou à New-York.

En 1892 il épouse à Londres Nevarte Essayan. Ils auront deux enfants : Nurbar (Istanbul / Kadıköy 1896 – Cannes 1977) et Rita Sivarte née à Londres en 1900.

Calouste Gulbenkian augmentera considérablement la fortune familiale en se lançant dans les affaires pétrolières. Ainsi, en 1891, il attire l’attention des grandes compagnies internationales, en rédigeant un article dans la Revue des Deux Mondes, sur la richesse de la mer Caspienne et la région de Bakou. Il va également attirer l’attention sur le pétrole irakien, sans avoir jamais mis les pieds dans cette région ottomane. En 1914, lors de négociations avec les grandes compagnies pétrolières, Calouste Gulbenkian, obtient 5% sur tous les gisements d’Irak, ce qui lui valut le surnom de Mister 5%, le reste de sa vie.

A sa mort en 1955, une partie sa fortune, fut répartie entre différentes associations arméniennes (caritatives ou non) à l’étranger, et la Fondation Calouste Gulbenkian à Lisbonne, qui possède une importante collection d’art, en son musée.
Deux centres culturels significatifs portent également son nom, à Paris et à Jérusalem où une riche bibliothèque est ouverte au public. La plus grande partie de sa collection d'art arménien est au Patriarcat grégorien de Jérusalem.
Plusieurs écoles en Grande-Bretagne et un jardin de 24 hectares (ouvert du 1er juillet au 31 août), aux portes de Deauville (Normandie), portent également son nom. Dans le quartier de Sultanhamam, près de la Grande Poste d’Istanbul, un immeuble de commerce est encore désigné sous le nom de Gulbenkian (Gülbenkyan Han).

La maison natale de cet ottoman hors du commun, fait l’objet de pourparlers entre les habitants d’Üsküdar et la municipalité, afin de la mettre sous protection en l’inscrivant au patrimoine nationale turc.

 

 

Ne copiez pas ce texte

Index "People"
Religions / Communautés en Turquie /
Musique de Turquie


Palais /
Mosquées / Eglises / Synagogues / Musées /
Mausolées / Couvents de derviches Ruines byzantines / Cimetieres Yalı / Visite guidée du quartier / Autres quartiers

 

istanbul Guide.net

1999-2012 © Copyright Istanbulguide.Net - R. Tomaselli
Aucune contrefaçon ne sera tolérée y compris pour
les pages qui ne sont plus affichées sur notre site
Sauf mention contraire, photos : Roxane Photo http://www.istanbul-photos.com/
D'autres photos sont disponibles également pour le journalisme sous :
http://www.istanbul-photos.com/photos.php
 -
http://www.turquie-photos.com/ et http://www.turquie-photos.com/photos.php