Musées
Palais
Mosquées
Eglises
Restaurants
Sports
Plages

Enfants


Centre d'Istanbul

Premier voyage à Istanbul
Low cost et vols de ligne
Hébergement
A voir / A faire
Visites guidées
Location de voitures  
Plans de ville et quartiers
Plan métro et tramway
Visites de quartier en groupe
Bosphore - Iles des Princes
Thrace - Dardanelles - Troade
Carte Turquie Ouest
Région Sud Marmara - Bursa
Musique en Turquie
Forum stambouliote en français
Recherches
       
Istanbul - capitale culturelle de l'Europe - 2010
       

Henri Langlois
Né à Izmir en 1914, mort à Paris en 1977

Il était le co-fondateur, avec George Franju et Jean Mitry, de la Cinémathèque Française, un musée créé pour stocker les créations cinématographiques. Il est considéré comme un pionner en matière de conservation et restauration de films.

Henri Langlois a commencé ses archives avec ses fonds propres et quelques films seulement. Quand la collection comptait déjà plusieurs milliers de titres, le gouvernement français, vint à le financer. Henri Langlois ne faisait pas que collectionner, mais faisait également découvrir des œuvres peu connues et en restaurait d’autres. Certains films ont été sauvés, surtout sous l’occupation allemande de la France. On avance parfois, que le désir de Langlois à sauver des films de l’oubli, pouvait être du à ses origines égéennes. Sa ville natale Izmir (la Smyrne des Ottomans), fut presque totalement détruite lors de la fin de l’occupation grecque, juste après la Première Guerre mondiale. La population orthodoxe fut envoyée en exil en Grèce, tandis que les réfugiés musulmans arrivaient par milliers de Salonique et de Crète. La ville fut reconstruite aux premières heures de la République turque.
Sans compter les films, Langlois a également sauvegardé d’autres matériels liés au cinéma, comme des appareils de photo, machines de projection ou des costumes.

Il eut une influence considérable auprès des producteurs français dans les années 60, y compris François Truffaut, Claude Chabrol, Alain Resnais ou le Suisse Jean-Luc Godard. Malgré ce succès, en 1968 le ministre André Malraux, coupa les subsides de la Cinémathèque, ce qui provoqua une crise internationale dans le milieu du cinéma, allant même jusqu’à faire annuler le prestigieux Festival de Cannes, en signe de protestation. André Malraux du reculé devant les protestations et les subventions furent à nouveau versées par l’Etat français.

Peu avant sa mort, Henri Langlois essayait d’étendre son projet (et sa réussite), aux pays voisins et aux Etats-Unis. Cette dernière entreprise à partiellement réussie, et de nos jours, on peut compter de nombreuses cinémathèques à travers le monde.
A Paris, une rue du 13e arrondissement porte son nom.

 

 

Ne copiez pas ce texte

Index "People"
Religions / Communautés en Turquie / Musique de Turquie


Palais /
Mosquées / Eglises / Synagogues / Musées /
Mausolées / Couvents de derviches Ruines byzantines / Cimetieres Yalı / Visite guidée du quartier / Autres quartiers

 

istanbul Guide.net

1999-2012 © Copyright Istanbulguide.Net - R. Tomaselli
Aucune contrefaçon ne sera tolérée y compris pour
les pages qui ne sont plus affichées sur notre site
Sauf mention contraire, photos : Roxane Photo http://www.istanbul-photos.com/
D'autres photos sont disponibles également pour le journalisme sous :
http://www.istanbul-photos.com/photos.php
 -
http://www.turquie-photos.com/ et http://www.turquie-photos.com/photos.php