Musées
Palais
Mosquées
Eglises
Restaurants
Sports
Plages

Enfants


Centre d'Istanbul

Premier voyage à Istanbul
Low cost et vols de ligne
Hébergement
A voir / A faire
Visites guidées
Location de voitures  
Plans de ville et quartiers
Plan métro et tramway
Visites de quartier en groupe
Bosphore - Iles des Princes
Thrace - Dardanelles - Troade
Carte Turquie Ouest
Région Sud Marmara - Bursa
Musique en Turquie
Forum stambouliote en français
Recherches
       
Istanbul - capitale culturelle de l'Europe - 2010
       


Eglise St Grégoire, Kayseri (Césarée)

Eglise grégorienne arménienne

English

La conversion du roi Tiridate III, en 301, a fait de l’Arménie l'un des premiers peuples à embrasser le christianisme. Le peuple arménien a, en effet, une histoire bimillénaire, bien que le dernier royaume arménien, celui de Cilicie, (sud-est de la Turquie), ait disparu depuis le XIVe siècle.

C’est au IVe siècle, en effet, que le patriarche ou catholicos, Krikor, chef suprême de l’Eglise en Arménie, connu également sous le nom de saint Grégoire l’Illuminateur - d’où le nom de l’Eglise "grégorienne" donné à l’Eglise arménienne -, édifie à Etchmiadzine une basilique qui est encore actuellement le plus important sanctuaire de l’Arménie chrétienne. Cette construction est le point de départ d’une évangélisation rapide, car le pays compte déjà nombre de foyers chrétiens, convertis antérieurement par les disciples mêmes du Christ : Barthélémy et Thaddée, et nettement influencés par leurs voisins assyriens. En 451, au concile de Chalcédoine (Kadıköy), l’Eglise arménienne, comme beaucoup d’Eglises orientales, se rallie au monophysisme. Ainsi elle échappera à la domination de Byzance et aux vues de l’Eglise nestorienne d’Iran.

L’Eglise apostolique arménienne est une Eglise nationale, autocéphale et indépendante. Outre Etchmiadzine en République d’Arménie, elle comporte plusieurs sièges : la Grande Maison de Cilicie, repliée à Antélias au Liban, le patriarcat d’Istanbul et celui de Jérusalem. Le catholicos d’Etchmiadzine a une primauté d’honneur en tant que patriarche de tous les Arméniens. Sa juridiction s’étend, non seulement sur les Arméniens des ex-républiques soviétiques, mais aussi sur ceux d’Europe, d’Amérique, des Eglises d’Iran et d’Inde, de Java et, indirectement, de Palestine, de Syrie et de Turquie.

En marge de l’Eglise arménienne, 450 000 uniates, unis à Rome depuis le XVIIIe siècle, sont les descendants de la rencontre entre Arméniens et catholiques. Ils ont élu en 1740 leur propre patriarche résident à Beyrouth.

Les protestants sont environ 250 000 installés généralement en Californie et à Istanbul + quelques communautés au Proche-Orient et en Europe occidentale. Ils ont été évangélisés par des marchands russes pentecôtistes et par les missions américaines, et ont émigré en masse au début du XXe siècle.

Menu de la communauté arménienne d'Istanbul

 

 

Ne copiez pas ce texte

Index "People"
Religions / Communautés en Turquie / Musique de Turquie


Palais /
Mosquées / Eglises / Synagogues / Musées /
Mausolées / Couvents de derviches Ruines byzantines / Cimetieres Yalı / Visite guidée du quartier / Autres quartiers

 

istanbul Guide.net

1999-2012 © Copyright Istanbulguide.Net - R. Tomaselli
Aucune contrefaçon ne sera tolérée y compris pour
les pages qui ne sont plus affichées sur notre site
Sauf mention contraire, photos : Roxane Photo http://www.istanbul-photos.com/
D'autres photos sont disponibles également pour le journalisme sous :
http://www.istanbul-photos.com/photos.php
 -
http://www.turquie-photos.com/ et http://www.turquie-photos.com/photos.php