Musées
Palais
Mosquées
Eglises
Restaurants
Sports
Plages
Enfants


Centre d'Istanbul

Premier voyage à Istanbul
Low cost et vols de ligne
Hébergement
A voir / A faire

Visites guidées
Location de voitures  
Plans de ville et quartiers
Plan métro et tramway

Visites de quartier en groupe
Bosphore - Iles des Princes
Thrace - Dardanelles - Troade
Carte Turquie Ouest

Région Sud Marmara - Bursa
Musique en Turquie
Forum du site sur Facebook
Recherches

       
La Turquie : N'en rêvez plus... Allez-y !
       


Sakarya (Adapazari) - Pont de Justinien

Péninsule de Nicomédie

 

 

 

Adapazarý (Sakarya)
Péninsule de
Nicomédie


Vue générale d'Adapazarý

La région d’Adapazari fut peuplée d’abord par des Bithyniens qui ne laissèrent pratiquement pas de traces. Plus tard, les Romains s’en emparèrent, mais laissèrent guère plus de traces que leurs prédécesseurs à l’exception toutefois d’un impressionnant pont mesurant 450 mètres au sud de la ville. Il a été construit par l’empereur Justinien, vers 560 et possède douze arches.

Le sultan Orhan s’empare de la région en 1324 et fait édifier une mosquée au bord du fleuve Sakarya (anciennement Sangarios), actuellement dans la partie est de la ville. La mosquée d’origine n’a pas survécu aux tremblements de terre et celle que l’on peut voir aujourd’hui est de construction plus récente.


Mosquée Orhan


Musée Ethnographique d'Adapazarý

Château des Pachas (Paþalar Kalesi)

Adapazari, signifie le marché de l’île. A son origine, un marché hebdomadaire se tenait dans une zone non habitée. Petit à petit, des bâtiments ont été construits autour du marché et, finalement, une ville s’est développée à partir du XVIe siècle.

C’est au XIXe siècle que la ville pris véritablement son essor et devint une municipalité en 1868. Après la guerre russo-ottomane de 1877-1878, la population augmenta prodigieusement avec l’arrivée de milliers de réfugiés caucasiens (Abkhazes, Adyguéens, Kalmuks, Karatchaïs, Abazas, Avars, etc.).  Encore de nos jours, on dénombre 75 villages circassiens dans la province, dont 21 dans le district d’Adapazarý et 23 dans celui d’Akyazý.

Parallèlement aux réfugiés du Caucase, d’autres communautés se développèrent à partir du milieu du XIXe siècle, surtout les Arméniens, mais aussi des Grecs et des Juifs. En 1893, la population atteint 54 000 personnes. Les Ottomans musulmans sont la majorité avec 75%. Les Arméniens représentent 20%. Les Grecs sont au nombre de 2500.
La Première Guerre mondiale bouscula la composition ethnico-religieuse d’Adapazarý et sa région. Les Arméniens furent soit déportés vers la Syrie ou s’exilèrent d’abord vers Istanbul, puis au-delà des frontières, dès 1915. Puis, les musulmans furent forcés de quitter la région sous l’occupation grecque et ne purent y revenir qu’après la libération, le 21 juin 1921. Enfin le Traité de Lausanne obligea les quelques milliers d’Ottomans orthodoxes (Grecs) de quitter la région en 1923, tandis que des milliers de réfugiés musulmans arrivaient de Bulgarie et de Grèce.


Soirée d'automne au centre ville d'Adapazarý

De nos jours, la composition ethnique est très diversifiée dans la province de Sakarya, mais la plupart des habitants sont de culture musulmane.

C’est dans les années 1940-1950 que la région se développa de façon moderne. De grandes améliorations furent apportées dans le secteur agricole et l’industrie prit un essor important. En 1954, Adapazarý qui dépendait jusque là de la province d’Izmit / Kocaeli, devint indépendante sous le nom de Sakarya.

Le 17 août 1999, un grave séisme détruisit plus de 20% de la ville d’Adapazarý et des villages de la province et causa la morts de près de 4000 personnes. L’ensemble de la province comptait au dernier recensement 309 000 habitants, dont 160 000 en ville d’Adapazarý.


Tremblement de terre de 1999


Le pont ottoman Ali Fuat Paþa


Mosquée Yunus Paþa

A voir / A faire :
Les fréquents tremblements de terre n’ont pas laissé un espace très florissant à l’architecture, et peu de monuments anciens nous sont parvenus. La région d’Adapazarý offre toutefois des espaces verts très agréables entre la mer Noire et le lac de Sapanca. Pas très loin de la métropole du Bosphore, il est aisé pour les Stambouliotes de s’y rendre en week-ends ou pour quelques jours de repos, loin de la foule.
Les villageois sont particulièrement accueillants et il est fort agréable de se rendre dans un marché paysan hebdomadaire pour faire le plein des produits régionaux de toute fraîcheur et de fabrication artisanale. Le miel, les champignons (cèpes, chanterelles, petits gris, morilles), le fromage féta (beyaz), le beurre au lait de bufflonne, sont des produits courants et de premières qualités.
Dans les villages, le plus souvent il n’y a pas de restaurant, mais il est possible de déguster des spécialités caucasiennes à Adapazarý et dans les bourgs tels que Karasu, Geyve ou Akyazý. A Adapazarý, les boulettes « islama » sont une spécialité connue de tous.


Une spécialité régionale : les boulettes islama d'Adapazarý


Château Seyifler

Mosquée Rahime Sultan, ancienne église orthodoxe

Le lac de Poyrazlar entre Karasu et Adapazarý

Villages abkhazes : L’Abkhazie est un Etat autoproclamé et non reconnu internationalement qui se situe officiellement en Géorgie. Il est peuplé de différentes ethnies dont la principale est arménienne. Les Abkhazes ne sont que 90 000 en Abkhazie tandis qu’ils seraient plusieurs millions en Turquie. Lors de l’invasion russe du Caucase au XIXe siècle, une grande partie de la population a été expulsée vers l’Empire ottoman.
De nos jours les Abkhazes de la province d’Adapazarý sont concentrés dans les villes, mais aussi dans les villages suivants : Akbaðlýk, Harmanlý, Hasanbey, Kýzýlcýkormaný, Mesudiye, Salihli, Tektabanlý, Yeniormanköy, Yongalýk, Doðançay, Akçayýr (Þabatbey), Beyköy, Beylice, Çakallýk, Eskibýçký, Hendek, Hüseyinþeyh, Kalayýk, Karadere, Ortaköy (Punaortu), Sivritepe, Yarýca, Soðuksu, Adatepe, Caferiye (Melen), Karapýnar, Sinanoðlu, Çaybaþýyeniköy, Çaykýþla, Kayalarreþitbeyþakrýl, Kemaliye, Koyunaðýlý, etc.

Villages chapsoughs : Les Chapsoughs sont originaires de l’ouest du Caucase, en Circassie occidentale. Comme les Abkhazes plus au sud, une large partie de la population a été expulsée a l’arrivée des Russes. Certains vivent toujours dans la République autonome de Karatchaï-Tcherkessie, mais la plupart vivent en Turquie et dans les anciens pays ottomans (Bulgarie, Syrie, Jordanie). Ils sont nombreux dans la province d’Adapazarý et dans les provinces voisines (Kocaeli, Düzce, Yalova, etc.). Plusieurs villages de la province d’Adapazarý sont habités majoritairement par des Chapsoughs : Maksudiye, Çerkezbeylik, Maðara, Kurudil, Ýkizce, Emirler, Çaybaþý, Alancuma, Adliye, Çýnardibi, etc.


Village circassien de Maksudiye

Les villages oubykhs : L’Oubykhie est un pays qui n’existe plus. Il se situait à l’Ouest de l’Abkhazie, dans la région devenue russe de Sotchi. Les Oubykhs sont très peu nombreux de nos jours et ils vivent exclusivement en Turquie, dans la région sud-est de la mer de Marmara. Ils partagent souvent leurs villages avec d’autres Caucasiens. Leur langue, qui comprend 80 consonnes et 2 voyelles, a disparu depuis les années 1990 où elle était encore parlée par les anciens du côté de Manyas. Les Oubykhs de la province d’Adapazarý ont gardé des traditions spécifiques et culinaires. Leurs villages sont : Uzuncaorman, Ahmediye, Kýrkpýnar (Þadiye), Kurtköy, Yanýk


Village d'Ahmediye

Villages arméniens : Les Arméniens étaient près de 20 000 dans la province d’Adapazarý avant 1915. Près de la moitié étaient de confession protestante, les autres étant grégoriens. Ils vivaient essentiellement dans les villes d’Adapazarý et Sapanca et possédaient une vingtaine d’églises et autant d’écoles. Il ne reste pratiquement aucune trace du passé arménien, sauf quelques ruines. Le monastère d’Armaþ est le plus significatif. Voici quelques anciens villages arméniens : Akmeþe (Armaþ), Hendek (Hayots Küg), Çobanyataðý (Hoviv), Çukurköy (Keðam),  Kýzýlcýk Köyü (Aram), Fýndýklý (Foudouklou), Ferizli (Furizli), Damlýk, Yeniköy (Poþa), Elmalý Köyü, Koðukpelit, Býçkýköy


Armaþ Köyü / Akmeþe


Districts de la province de Sakarya (Adapazarý)

Hébergement près de ce site
Week-ends autour d'Istanbul / Région Marmara  
/ Hébergement ailleurs en Turquie

 

karadeniz_logo.jpg (8152 octets)

marmaralogo.jpg (10226 octets)

Ne copiez pas ce texte
  Goûtez les variétés anciennes de tomates turques
pendant votre séjour ou mieux, plantez et récolez
ces merveilleuses tomates chez vous
 

         

Infos générales Istanbul / Infos générales Turquie occidentale  / Visiter Istanbul


Aidez-nous à améliorer cette page

 

istanbul Guide.net

1999-2013 © Copyright Istanbulguide.Net - R. Tomaselli
Aucune contrefaçon ne sera tolérée y compris pour
les pages qui ne sont plus affichées sur notre site
Sauf mention contraire, photos : Roxane Photo http://www.istanbul-photos.com/
D'autres photos sont disponibles également pour le journalisme sous :
http://www.istanbul-photos.com/photos.php
 -
http://www.turquie-photos.com/ et http://www.turquie-photos.com/photos.php

Adresse postale : Bahtiyar Sokak 2/6, Nişantaşı