Istanbul : N'en rêvez plus... Allez-y !
       

Les maisons génoises de Galata

 

 

 

 

 

 

 

 

Ceneviz evleri
XIVe siècle
Quartier Galata Mairie de Beyoğlu

Peu de bâtiments génois nous sont parvenus jusqu’à aujourd’hui. Les incendies fréquents et les tremblements de terre, ont détruit l’essentiel des constructions primitives des Génois, du XIIIe et du XIVe siècle. Les principaux bâtiments encore debout, sont quelques fragments des remparts, la grande tour (Galata Kulesi) et trois petites tours. Quelques maisons bourgeoises, le tribunal, la prison et le palais du gouverneur, malgré les outrages du temps, témoignent encore du passé génois de Galata. Ces derniers bâtiments, sont situés dans la partie ouest de Galata, près de l’église Saint-Pierre et Saint-Paul, elle même ayant des fondations génoises. A l’est, près de Saint-Benoît, il reste également quelques maisons anciennes qui peuvent être datées au XVIe ou XVIIe siècle.

Le podestat (palais du gouverneur), a subi de graves dommages dans les années 1930, mais sa partie nord montre encore une architecture particulière au XIVe siècle. La construction date de 1316 et est sans doute, avec la maison située en face (1314), l’un des plus vieux bâtiments génois de Galata. Les maisons situées dans la même rue, un peu plus à l’ouest, sont du XVIIIe siècle, mais malgré plusieurs siècles de décalage, on peut aussi les qualifier de maisons génoises. D’ailleurs, ce ne sont pas les seules de cette époque, puisque dans la rue Perşembe Pazarı, plusieurs bâtiments sont encore appelés aujourd’hui « maisons franques ». Cette appellation étonnante, reste souvent mystérieuse pour les rédacteurs ou pigistes des guides touristiques, qui ne comprennent pas que l’on puisse nommer « franques » des maisons portant des inscriptions en ottoman datant du XVIIIe siècle. Pourtant il n’y a pas de mystère, les étrangers étant appelés « Francs » par les différents groupes ethniques de la métropole, leurs maisons devenaient franques elles aussi. Donc, il s’agit bien de maisons appartenant autrefois à des étrangers et non de maisons datant de l’époque éloignée de l’occupation franque (les Croisés).

Quelques autres maisons anciennes, construites entre le XIXe et XVIIIe siècle, sont encore visibles entre le tribunal génois et la porte Saint-Antoine, souvent coincées ou imbriquées dans des constructions récentes, à l’architecture d’un goût douteux.

 

 

Ne copiez pas ce texte

A voir dans les environs :
 
Palais du Gouverneur (Podestat) / Musée de la Banque Ottomane / Maison d'André Chénier / Ancienne banque de la Nation Française / Ancien tribunal génois /Banque de Change et de Valeurs / Bazar de Galata / Immeuble Hezaren / Eglise catholique Saint Georges / Eglise catholique latine Saint Pierre et Saint Paul / Escaliers Camondo / Fontaine des Tulipes /Lycée autrichien Saint Georges / Synagogue Italienne / Synagogue Schneider
 

Visites guidées
Bosphore - Iles des Princes

Plans de ville et quartiers
Hébergement
Premier voyage à Istanbul
Musées
Palais
Mosquées
Eglises

A voir / A faire
Plan métro et tramway
Thrace - Dardanelles
Carte Turquie Ouest

Forum FB en français
Recherches


Centre d'Istanbul

 

istanbul Guide.net

1999-2016 © Copyright Istanbulguide.Net - R. Tomaselli
Aucune contrefaçon ne sera tolérée y compris pour
les pages qui ne sont plus affichées sur notre site
Sauf mention contraire, photos : Roxane Photo http://www.istanbul-photos.com/
D'autres photos sont disponibles également pour le journalisme sous :
http://www.istanbul-photos.com/photos.php
 -
http://www.turquie-photos.com/ et http://www.turquie-photos.com/photos.php